Menu
RSS
A+ A A-

Les prix du brut rebondissent après le plongeon de la veille

prix-du-petroleLondres : Les prix du pétrole rebondissaient nettement mercredi en cours d'échanges européens, effaçant une partie des lourdes pertes enregistrées lors du plongeon de la veille, dans un marché partagé entre la crise nucléaire au Japon et les tensions toujours vives au Moyen-Orient.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril s'échangeait à 110,15 dollars sur l'InterContinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,63 dollar par rapport à la clôture de la veille.

Il avait terminé mardi sur une chute de 5,15 dollars, à son plus bas niveau depuis trois semaines, dans un marché ébranlé par l'aggravation de la crise nucléaire au Japon, qui pourrait compromettre le redressement du pays après le séisme dévastateur qui a frappé le nord-est de l'archipel.

De même, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance rebondissait de 1,47 dollar, à 98,65 dollars, après avoir dégringolé la veille de plus de 4 dollars.

"Les prix du brut ont été secoués mardi, pris dans une vague d'aversion pour les actifs jugés risqués. Les cours du baril inversent timidement la tendance, grâce à des achats à prix bradés" et dans le sillage d'un rebond des marchés boursiers, expliquait Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

Le plongeon des cours la veille "s'était effectué dans des volumes d'échanges relativement bas", tempérait-il.

Selon M. Kryuchenkov, "il reste trop d'incertitudes et de risques potentiels de perturbations sur l'offre pétrolière, les opérateurs restent très nerveux et surveillent les soulèvements en Afrique du Nord et au Moyen-Orient".

Ainsi, les tensions dans le monde arabe, largement ignorées mardi par les investisseurs, restaient vives et soutenaient le rebond des cours.

A Bahreïn, pays voisin de l'Arabie saoudite, des forces de police ont violemment délogé mercredi des manifestants en majorité chiite, tandis que le président iranien Mahmoud Ahmadinejad s'est élevé contre l'intervention de forces des pays du Golfe depuis lundi à Bahreïn.

En Libye, les forces du colonel Kadhafi poursuivaient leurs assauts vers les bastions tenus par les insurgés hostiles au régime. Le groupe italien ENI, premier producteur étranger en Libye, a indiqué mercredi que sa production de pétrole dans le pays était désormais à l'arrêt.

Par ailleurs, alors que la situation restait critique mercredi à la centrale de Fukushima, où les autorités japonaises luttent pour empêcher une catastrophe nucléaire majeure, le Japon pourrait accroître sa consommation d'hydrocarbures pour compenser l'interruption d'une partie de son parc nucléaire.

L'Agence internationale de l'Energie (AIE) estime que la consommation de pétrole du Japon pourrait ainsi augmenter de 200.000 barils par jour si la production d'électricité des 11 réacteurs nucléaires arrêtés dans l'archipel était remplacée par des centrales fonctionnant au pétrole.

Les opérateurs seront également attentifs plus tard mercredi à la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, le DoE devrait faire état d'une hausse de 1,1 million de barils des stocks américains de brut sur la semaine dernière, tandis que les réserves d'essence auraient chuté de 1,8 million de barils et les produits distillés (dont gazole et fioul de chauffage) de 1,5 million de barils.

fah

(AWP/16 mars 2011 12h41)

Commenter Les prix du brut rebondissent après le plongeon de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite