Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie à New York mais monte à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du brut hésitaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché attendant la communication du niveau des stocks pétroliers aux Etats-Unis, premier consommateur mondial de brut, qui seront donnés mercredi par le département américain à l'Energie (DoE).

Vers 16H00 HEC (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,45 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 30 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 22 cents, à 106,72 USD.

Le pétrole coté à New York continuait d'être pénalisé en fin d'échanges européens par des prises de bénéfices, après avoir atteint vendredi dernier un plus haut depuis 16 mois.

Dopé par un fort recul des stocks pétroliers américains, dû à une hausse de la demande et une augmentation de la cadence des raffineries, le prix du WTI a fortement augmenté depuis début juillet, dépassant même le Brent vendredi en séance pour la première fois depuis août 2010.

Mais mardi, les opérateurs restaient prudents, dans l'attente des statistiques hebdomadaires du DoE, qui doit communiquer mercredi à 16H30 HEC le niveau des stocks américains de pétrole pour la semaine terminée le 17 juillet.

Selon l'analyste Addison Armstrong, chez Tradition Energy, les stocks de brut devraient avoir baissé de 3,5 millions de barils tandis que les réserves d'essence - particulièrement surveillées en cette période estivale de grands déplacements automobiles - et de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) devraient avoir augmenté de respectivement 2,2 mio et 2,5 mio de barils.

La semaine dernière, le DoE avait fait état d'une chute des stocks de brut de 6,9 mio de barils, s'additionnant à un recul de près de 20 mio les deux semaines précédentes.

Une nouvelle baisse des stocks de brut soutiendrait les prix du WTI à leurs niveaux actuels, mais seulement si elle s'accompagne d'un recul similaire des stocks d'essence et de produits distillés, prévenait Kash Kamal, analyste chez Sucden.

Car si ces deux derniers types de réserves ne reculent pas, "la cadence des raffineries pourrait ralentir", ajoutait-il.

Lors de la semaine terminée le 12 juillet, le DoE avait rapporté que les raffineries fonctionnaient à 92,8% de leur capacité, soit leur rythme le plus élevé depuis 2007 selon les analystes d'Unicredit.

afp/dg



(AWP / 23.07.2013 18h34)


Commenter Le brut se replie à New York mais monte à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite