Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, pénalisé par des prises de bénéfices

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole ont entamé la séance en nette baisse mardi à New York, pénalisés par des prises de bénéfices après leur envolée de la semaine précédente, dans un marché relativisant ses craintes sur l'abondance de l'offre, en Amérique du Nord notamment.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en septembre, dont il s'agissait du premier jour de cotation, perdait 80 cents à 106,14 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Nous avons reçu une telle série de statistiques de la part des autorités américaines ces dernières semaines sur l'état des stocks aux Etats-Unis que le marché en est venu à s'inquiéter, brièvement, d'une éventuelle perturbation passagère de l'offre" sur le continent nord-américain, a relevé John Kilduff, de Again Capital.

Le département de l'Energie américain (DoE) avait fait état d'une dégringolade de quelque 27 millions de barils de brut aux Etats-Unis au cours des trois dernières semaines, le fruit d'une amélioration des moyens logistiques d'acheminement du brut vers les raffineries du Golfe du Mexique, et d'un regain de vigueur de la demande.

Dans ce contexte, le cours du contrat de brut américain pour livraison en août était monté jusqu'à 109,32 dollars en séance vendredi, un sommet depuis seize mois, dépassant le Brent pour la première fois depuis trois ans, avant de terminer à seulement deux cents sous le brut londonien.

"Cette nervosité se dissipe désormais peu à peu à mesure que le marché se rend compte que ces craintes sont sans fondement" et que le pays reste très abondamment approvisionné en brut, a poursuivi M. Kilduff.

Et, sur le plan technique, le recul des cours de l'or noir était accentué mardi par un changement de contrat de référence pour le WTI.

Mais "le bond des prix du WTI --et un bref saut vers la parité avec les prix du Brent-- n'est pas forcément terminé, car l'on anticipe un nouveau recul des réserves de brut dans le pays, qui pourrait avoir cédé quelque 30 millions de barils" en un mois, a estimé Matt Smith, de Schneider Electric.

Le rapport hebdomadaire du DoE sur les stocks de brut du premier consommateur mondial de pétrole était attendu mercredi dans la matinée.

Sur le front de l'offre au Moyen-Orient, les inquiétudes persistaient avec une nouvelle flambée des violences en Egypte, où de nouveaux affrontements entre partisans et adversaires du président islamiste déchu Mohamed Morsi ont fait dix morts en moins de 24 heures.

afp/rp



(AWP / 23.07.2013 15h46)


Commenter Le brut recule à New York, pénalisé par des prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite