Menu
RSS

Le brut chute à New York face à la crise nucléaire au Japon

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole ont chuté mardi à New York comme à Londres, dans un marché miné par l'aggravation de la crise nucléaire au Japon qui compromet le rétablissement du pays après le violent séisme qui l'a frappé.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 97,18 dollars après une chute de 4,01 dollars (environ 4%) par rapport à la clôture de lundi.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a lâché 5,15 dollars à 108,52 dollars.

"La chute de l'indice Nikkei (de plus de 10% à Tokyo, ndlr), les attentes de demande revues en baisse, de simples liquidations de positions sur les matières premières par les investisseurs cherchant à combler les pertes sur les marchés boursiers, tout cela a contribué à faire couler les prix", a expliqué Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Le marché pétrolier, à l'image de l'ensemble des marchés financiers mondiaux, s'est inquiété de voir la crise nucléaire s'aggraver au Japon après une nouvelle explosion et un incendie à la centrale de Fukushima 1, où les accidents se succèdent depuis le violent séisme de vendredi.

"La situation désormais revient quasiment à retirer la troisième économie mondiale du marché. Cela va avoir un impact considérable sur la demande", a expliqué Tom Bentz, de BNP Paribas.

"Cela attise les craintes et les inquiétudes sur la rapidité avec laquelle le Japon peut se remettre" de cette catastrophe naturelle, a ajouté l'analyste.

Concentrés sur la situation au Japon, les investisseurs ont ignoré les derniers développements dans la crise du monde arabe.

A Bahreïn, pays adjacent de l'Arabie saoudite, l'un des principaux producteurs de pétrole dans le monde, le roi Hamad Ben Issa Al-Khalifa a proclamé l'état d'urgence pour trois mois, au lendemain de l'arrivée de troupes du Golfe venues l'aider à contenir la contestation chiite.

Cette situation "est une grosse source d'inquiétude pour la suite", a souligné Andy Lipow. "On dirait que ce qui pourrait arriver avec la minorité chiite en Arabie saoudite rend les Saoudiens très nerveux", a précisé M. Lipow.

En Libye, où les forces pro-Kadhafi reprenaient l'avantage, la production était presque à l'arrêt ces derniers jours en raison des combats, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).

"Ces derniers temps on a vu une envolée (des prix du pétrole) parce que les gens s'inquiétaient pour l'offre, en terme de pertes" à cause des mouvements de contestation en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, a rappelé Tom Bentz.

"Maintenant vous avez le revers de la médaille, une situation où la variable demande de l'équation est grandement affectée", a ajouté l'analyste.

Un débat s'est tout de même instauré sur l'évolution des cours du pétrole et l'impact de la catastrophe au Japon sur les marchés de l'énergie.

"Le marché a déjà réagi différemment sur le brut, les produits pétroliers et le gaz naturel liquéfié. Clairement, une période d'ajustements supplémentaires s'annonce", ont souligné les analystes de JPMorgan.

Au moins six des 27 raffineries japonaises ont été arrêtées à la suite du séisme, paralysant 31% des capacités de raffinage de l'archipel nippon selon les chiffres de l'Agence internationale de l'énergie.

Or la demande en produits raffinés du Japon pourrait être soutenue, car le pays aura besoin de carburants pour le chauffage, l'électricité et les efforts de secours, ont expliqué les analystes.

De nombreuses raffineries de pétrole étant à l'arrêt, le Japon pourrait notamment substituer le gaz au pétrole, estimaient les analystes. Les cours du gaz naturel ont progressé mardi à New York.

rp

(AWP/16 mars 2011 06h20)

Commenter Le brut chute à New York face à la crise nucléaire au Japon

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York, soutenus par l'anticipation d'une baisse des...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

mardi 27 juin 2017 à 12:33

Le pétrole tente de se reprendre mais reste sous pression

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mardi en cours d'échanges européens, tentant de nouveau de se reprendre mais restant proches...

mardi 27 juin 2017 à 07:13

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés en légère hausse mardi en Asie, les prix continuant à se stabiliser après cinq semaines...

lundi 26 juin 2017 à 21:08

Le pétrole termine en hausse, le marché tente de se stabilis…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse lundi, poursuivant leur stabilisation et profitant d'achats à bon compte...

lundi 26 juin 2017 à 20:54

France: les prix des carburants poursuivent leur baisse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué de se replier la semaine dernière, tombant au plus bas...

lundi 26 juin 2017 à 18:07

Russie: le pétrolier Rosneft obtient des excuses d'un média …

Moscou: L'un des rares médias jugés indépendants en Russie, RBK, a présenté lundi des excuses au pétrolier Rosneft et son influent patron...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite