Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, dopé par l'optimisme sur la demande américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, toujours portés par l'optimisme des investisseurs sur la demande de brut aux Etats-Unis, le premier consommateur d'or noir de la planète.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,80 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août prenait 40 cents, à 108,44 USD, un sommet depuis début mars 2012.

"Des données économiques américaines meilleures que prévues et une forte réduction des stocks de pétrole aux États-Unis ces dernières semaines propulsent le WTI", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Au total, les stocks américains de brut ont reculé de près de 27 millions de barils au cours des trois dernières semaines, ce que les investisseurs estiment encourageant pour la demande américaine d'or noir.

De plus, plusieurs indicateurs économiques américains publiés jeudi, dont une baisse prononcée des inscriptions hebdomadaires au chômage, ont également alimenté l'optimisme des opérateurs.

Du coup, l'écart entre le Brent et le WTI s'est considérablement resserré ces derniers jours, pour atteindre moins d'un dollar jeudi à la clôture. Vers 10H00 GMT vendredi, il s'établissait à moins de 50 cents.

Grâce à de nettes améliorations logistiques pour l'acheminement du brut stocké au terminal pétrolier de Cushing dans l'Oklahoma (centre sud des États-Unis) vers le Golfe du Mexique, "le WTI se reconnecte peu à peu au marché mondial du brut", expliquait Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Alors qu'il évoluait historiquement au dessus du Brent, en raison de sa qualité légèrement supérieure, le WTI souffre d'une décote depuis l'été 2010, à cause de l'engorgement du brut à Cushing.

Le manque d'oléoducs pour transporter le pétrole arrivant du Canada et du nord des États-Unis vers les raffineries du Golfe du Mexique oblige à utiliser des moyens de transports plus coûteux (route, rail ou fleuve).

"La moindre congestion à un centre, où est stocké la matière première servant de base au contrat à terme (comme c'est le cas du WTI à Cushing), est baissier" pour le cours de ce contrat, expliquait Tamas Varga, du courtier PMV.

Or, les stocks de brut à Cushing sont passés de 52 millions de barils en janvier à 46 millions de barils la semaine dernière, rappelait Tamas Varga.

afp/jh



(AWP / 19.07.2013 13h07)


Commenter Le brut grimpe, dopé par l'optimisme sur la demande américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite