Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, dopé par l'optimisme sur la demande américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, toujours portés par l'optimisme des investisseurs sur la demande de brut aux Etats-Unis, le premier consommateur d'or noir de la planète.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,80 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 10 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août prenait 40 cents, à 108,44 USD, un sommet depuis début mars 2012.

"Des données économiques américaines meilleures que prévues et une forte réduction des stocks de pétrole aux États-Unis ces dernières semaines propulsent le WTI", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Au total, les stocks américains de brut ont reculé de près de 27 millions de barils au cours des trois dernières semaines, ce que les investisseurs estiment encourageant pour la demande américaine d'or noir.

De plus, plusieurs indicateurs économiques américains publiés jeudi, dont une baisse prononcée des inscriptions hebdomadaires au chômage, ont également alimenté l'optimisme des opérateurs.

Du coup, l'écart entre le Brent et le WTI s'est considérablement resserré ces derniers jours, pour atteindre moins d'un dollar jeudi à la clôture. Vers 10H00 GMT vendredi, il s'établissait à moins de 50 cents.

Grâce à de nettes améliorations logistiques pour l'acheminement du brut stocké au terminal pétrolier de Cushing dans l'Oklahoma (centre sud des États-Unis) vers le Golfe du Mexique, "le WTI se reconnecte peu à peu au marché mondial du brut", expliquait Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Alors qu'il évoluait historiquement au dessus du Brent, en raison de sa qualité légèrement supérieure, le WTI souffre d'une décote depuis l'été 2010, à cause de l'engorgement du brut à Cushing.

Le manque d'oléoducs pour transporter le pétrole arrivant du Canada et du nord des États-Unis vers les raffineries du Golfe du Mexique oblige à utiliser des moyens de transports plus coûteux (route, rail ou fleuve).

"La moindre congestion à un centre, où est stocké la matière première servant de base au contrat à terme (comme c'est le cas du WTI à Cushing), est baissier" pour le cours de ce contrat, expliquait Tamas Varga, du courtier PMV.

Or, les stocks de brut à Cushing sont passés de 52 millions de barils en janvier à 46 millions de barils la semaine dernière, rappelait Tamas Varga.

afp/jh



(AWP / 19.07.2013 13h07)


Commenter Le brut grimpe, dopé par l'optimisme sur la demande américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

mardi 17 octobre 2017 à 12:20

Le pétrole grimpe, la fièvre géopolitique reprend les marché…

Londres: Les prix du pétrole montaient à nouveau mardi en cours d'échanges européens, alors que les tensions au Kurdistan irakien et en...

mardi 17 octobre 2017 à 12:18

Bagdad reprend deux grands champs pétroliers aux Kurdes à Ki…

Bay hassan (irak): Les troupes irakiennes ont repris mardi les deux principaux champs pétroliers de la ville de Kirkouk après le retrait...

mardi 17 octobre 2017 à 06:13

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient mardi en ordre dispersé en Asie après avoir fortement augmenté lundi du fait des perturbations dans...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite