Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe à New-York mais se stabilise à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, le pétrole coté à New-York étant dopé par l'optimiste des investisseurs sur la demande américaine de brut tandis que le Brent se stabilisait.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août grimpait de 1,35 dollar, à 107,85 dollars. Le WTI a marqué un plus haut en séance depuis le 23 mars 2012, à 108,04 dollars.

"Le prix du pétrole américain est monté jusqu'à un sommet depuis mars 2012, les investisseurs achetant cette matière première sur la base des signes d'amélioration de l'économie américaine", résumait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Plusieurs éléments invitaient en effet les opérateurs à être optimistes sur la demande de pétrole des États-Unis, le premier consommateur mondial de cette source d'énergie.

Tout d'abord, les stocks américains de pétrole ont chuté de près de 27 millions de barils en trois semaines, selon les chiffres publiés mercredi par le département américain à l'Énergie (DoE).

Ensuite, plusieurs indicateurs américains communiqués jeudi ont montré que la première économie mondiale poursuivait son embellie.

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont ainsi reculé davantage que prévu par les analystes pour la semaine close le 13 juillet, selon des chiffres délivrés par le département du Travail.

Et l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des États-Unis) s'est nettement accélérée en juillet pour le deuxième mois consécutif, selon l'indice de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed).

Les investisseurs faisaient ainsi peu de cas des autres données plus mitigées publiées mercredi et jeudi, telles que la hausse surprise des stocks d'essence (très surveillés en pleine saison des déplacements automobiles) ou le fait que l'indice composite des indicateurs américains soit resté inchangé en juin.

Du coup, "l'écart entre le Brent et le WTI s'est réduit à moins de 1 dollar mercredi, les investisseurs continuant à revoir à la hausse leur estimation de la demande (de brut) en Amérique du Nord", notait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Historiquement, le Brent évoluait la plupart du temps au dessous de la référence américaine. Mais depuis mi-août 2010, le prix du Brent a toujours été supérieur à celui du WTI, l'écart entre les deux atteignant même un maximum de près de 28 dollars en octobre 2011.

Selon les analystes de Capital Economics, cette décote est due à des afflux massifs de WTI qui provoquent une congestion au site de stockage de Cushing, dans l'Oklahoma (centre sud des États-Unis).

La situation est en train de se débloquer, ce qui explique le resserrement de l'écart entre les deux références du brut.

Les réserves de brut à Cushing ont ainsi reculé de 900.000 barils la semaine dernière, après avoir baissé de 2,7 millions la semaine précédente, selon les chiffres du DoE.

afp/rp



(AWP / 18.07.2013 18h40)


Commenter Le brut grimpe à New-York mais se stabilise à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite