Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe à New-York mais se stabilise à Londres

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens, le pétrole coté à New-York étant dopé par l'optimiste des investisseurs sur la demande américaine de brut tandis que le Brent se stabilisait.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,60 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1 cent par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août grimpait de 1,35 dollar, à 107,85 dollars. Le WTI a marqué un plus haut en séance depuis le 23 mars 2012, à 108,04 dollars.

"Le prix du pétrole américain est monté jusqu'à un sommet depuis mars 2012, les investisseurs achetant cette matière première sur la base des signes d'amélioration de l'économie américaine", résumait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Plusieurs éléments invitaient en effet les opérateurs à être optimistes sur la demande de pétrole des États-Unis, le premier consommateur mondial de cette source d'énergie.

Tout d'abord, les stocks américains de pétrole ont chuté de près de 27 millions de barils en trois semaines, selon les chiffres publiés mercredi par le département américain à l'Énergie (DoE).

Ensuite, plusieurs indicateurs américains communiqués jeudi ont montré que la première économie mondiale poursuivait son embellie.

Les nouvelles inscriptions hebdomadaires au chômage aux États-Unis ont ainsi reculé davantage que prévu par les analystes pour la semaine close le 13 juillet, selon des chiffres délivrés par le département du Travail.

Et l'activité manufacturière de la région de Philadelphie (nord-est des États-Unis) s'est nettement accélérée en juillet pour le deuxième mois consécutif, selon l'indice de l'antenne locale de la banque centrale américaine (Fed).

Les investisseurs faisaient ainsi peu de cas des autres données plus mitigées publiées mercredi et jeudi, telles que la hausse surprise des stocks d'essence (très surveillés en pleine saison des déplacements automobiles) ou le fait que l'indice composite des indicateurs américains soit resté inchangé en juin.

Du coup, "l'écart entre le Brent et le WTI s'est réduit à moins de 1 dollar mercredi, les investisseurs continuant à revoir à la hausse leur estimation de la demande (de brut) en Amérique du Nord", notait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Historiquement, le Brent évoluait la plupart du temps au dessous de la référence américaine. Mais depuis mi-août 2010, le prix du Brent a toujours été supérieur à celui du WTI, l'écart entre les deux atteignant même un maximum de près de 28 dollars en octobre 2011.

Selon les analystes de Capital Economics, cette décote est due à des afflux massifs de WTI qui provoquent une congestion au site de stockage de Cushing, dans l'Oklahoma (centre sud des États-Unis).

La situation est en train de se débloquer, ce qui explique le resserrement de l'écart entre les deux références du brut.

Les réserves de brut à Cushing ont ainsi reculé de 900.000 barils la semaine dernière, après avoir baissé de 2,7 millions la semaine précédente, selon les chiffres du DoE.

afp/rp



(AWP / 18.07.2013 18h40)


Commenter Le brut grimpe à New-York mais se stabilise à Londres


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite