Menu
RSS
A+ A A-

En baisse, le marché digère les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens, au lendemain de l'annonce du recul des stocks de brut mais de l'avancée surprise de ceux d'essence aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 108,19 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août perdait 11 cents à 106,37 dollars.

L'annonce d'une forte chute des stocks de brut aux États-Unis pour la troisième semaine consécutive avait permis aux cours du pétrole de terminer en hausse mercredi.

"La baisse combinée des réserves lors de ces trois dernières semaines atteint 27 millions de barils, la plus grande chute en trois semaines depuis au moins 1990", soulignaient les analystes de JBC Energy.

Le Département américaine de l'Énergie (DoE) a fait état mercredi d'une baisse des stocks de brut de 6,9 millions pour la semaine achevée le 12 juillet, après un recul cumulé de 20 millions les deux semaines précédentes.

Mais la hausse des cours a été modeste mercredi, le Brent et le WTI grappillant à peine 50 cents chacun, en raison de l'annonce d'une hausse des stocks d'essence.

"La hausse surprise des stocks américains d'essence est probablement coupable du fait que les prix du pétrole n'ont pas été capables" de monter plus, décryptaient les experts de Commerzbank.

Les stocks d'essence sont très surveillés en été car la saison estivale est synonyme de grands déplacements automobiles dans tout le pays.

Les investisseurs restaient par ailleurs sur leurs gardes avant l'intervention, ce jeudi à partir de 14H00 GMT, du président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Ben Bernanke devant la Commission bancaire du Sénat aux États-Unis.

Ben Bernanke s'est déjà exprimé mercredi devant la Chambre des représentants, réitérant son intention de faire évoluer la politique monétaire américaine en fonction de la situation économique.

Si l'embellie de l'économie américaine persiste, la Fed pourrait ralentir ses injections mensuelles de liquidités dès la fin de cette année et les arrêter complètement mi-2014.

afp/jq



(AWP / 18.07.2013 12h31)


Commenter En baisse, le marché digère les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 26 septembre 2017 à 05:58

Le pétrole continue de grimper en Asie

Singapour: Les prix du pétrole continuaient sur leur lancée mardi en Asie et grimpaient à des plus hauts de plusieurs mois, sous...

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite