Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite à New York avant les stocks et le discours de Bernanke

prix-du-petrole New York New York : Les cours du pétrole évoluaient autour de l'équilibre à l'ouverture à New York mercredi, en attendant un rapport sur les stocks de brut aux Etats-Unis et une session de questions et réponses au Congrès pour le patron de la Banque centrale américaine (Fed).

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août cédait 10 cents à 105,90 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex) après avoir débuté la séance sur une légère hausse.

Le département américain de l'Énergie (DoE) doit publier ce mercredi à 14H30 GMT son rapport hebdomadaire sur le niveau des stocks américains de produits pétroliers lors de la semaine achevée le 12 juillet.

Les réserves de brut ont plongé de près de 20 millions de barils au cours des deux semaines précédentes, bien au-delà des attentes des analystes. "Même si on s'attend à un nouveau recul aujourd'hui, il devrait être beaucoup moins important que ce qu'on a vu ces derniers temps", a relevé Robert Yawger de Mizuho Securities USA.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves de brut auraient reculé de 2,2 millions de barils la semaine dernière. L'association professionnelle API, qui a publié ses propres statistiques mardi soir, a fait état d'une baisse de 2,6 millions de barils.

Les réserves d'essence, très surveillées alors que la saison estivale des grands déplacements automobiles bat son plein, se seraient légèrement contractées, de 400'000 barils selon les experts interrogés par Dow Jones Newswire. L'API a toutefois surpris mardi soir en estimant que ces réserves auraient augmenté de 2,6 millions de barils la semaine dernière.

Les opérateurs du marché restaient par ailleurs sur la réserve en attendant une intervention du président de la Fed Ben Bernanke devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants.

Dans le texte de son discours, déjà rendu public, M. Bernanke affirme qu'"avec un chômage encore haut et diminuant lentement (...) une politique monétaire très accommodante reste appropriée dans un avenir proche".

"Cela est proche du ton très prudent sur les perspectives économiques aux Etats-Unis qu'il avait adopté la semaine dernière", a remarqué M. Yawger.

"On attend maintenant la session de questions-réponses pour voir si certains parlementaires vont tenter de pousser M. Bernanke dans ses retranchements et de lui arracher des détails sur un calendrier plus précis", a ajouté l'expert.

La Fed avait annoncé il y a un mois que ses mesures de soutien à l'économie pourraient ralentir dès la fin de cette année et s'arrêter complètement mi-2014 si tant est que l'embellie de la conjoncture américaine persiste. Les acteurs du marché sont depuis à l'affût du moindre indice sur des dates plus précises.

Cette aide a tendance à soutenir les investissements dans les actifs à risque, tel que le pétrole.

afp/rp



(AWP / 17.07.2013 15h35)


Commenter Le brut hésite à New York avant les stocks et le discours de Bernanke


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

mardi 25 juillet 2017 à 15:33

Le pétrole, galvanisé par l'Arabie saoudite, ouvre en hausse…

New York: Les cours du pétrole étaient encore stimulés mardi à l'ouverture à New York par l'annonce d'une baisse des exportations de...

mardi 25 juillet 2017 à 12:30

Le pétrole poursuit sa hausse après la réunion de Saint-Péte…

Londres: Les prix du pétrole poursuivaient leur hausse mardi en cours d'échanges européens au lendemain de la réunion de Saint-Pétersbourg des pays...

mardi 25 juillet 2017 à 10:28

TechnipFMC annonce une grosse erreur dans ses comptes, le ti…

Paris: Le groupe parapétrolier TechnipFMC chutait de plus de 8% mardi en Bourse, après avoir surévalué de 209,5 millions de dollars ses...

mardi 25 juillet 2017 à 05:26

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie après Saint-Pétersbour…

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper, mardi en Asie, galvanisés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses exportations et...

lundi 24 juillet 2017 à 21:27

Le pétrole, rassuré par l'Arabie saoudite, termine en hausse…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont progressé lundi à New York, encouragés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

lundi 24 juillet 2017 à 18:15

Le pétrole remonte, l'Arabie saoudite rassure

Londres: Les cours du pétrole remontaient lundi en fin d'échanges européens après que l'Opep et de ses partenaires se sont rencontrés pour...

lundi 24 juillet 2017 à 16:18

Pétrole: les pays producteurs cherchent à accentuer leur bai…

Saint-Pétersbourg: Les principaux pays exportateurs de pétrole, réunis lundi, ont affiché leur volonté d'accentuer la réduction de leur offre en l'appliquant plus...

lundi 24 juillet 2017 à 16:09

France: les prix des carburants poursuivent leur hausse

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont poursuivi leur hausse la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite