Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite après des données chinoises et américaines

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole hésitaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché partagé sur l'analyse des données économiques chinoises et américaines dévoilées lundi.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,93 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 3 cents, à 105,92 USD.

"Les prix du pétrole ont lutté pour trouver une direction (lundi) étant donné la nature contradictoire des données économiques en Chine et aux Etats-Unis", respectivement deuxième et premier consommateurs mondiaux de brut, remarquait Michael Hewson, de CMC Markets.

En début d'échanges européens, les prix du brut se sont appréciés, le Brent marquant même un nouveau plus haut niveau en trois mois, à 109,17 USD.

Cette poussée s'expliquait par les données économiques chinoises relative à la demande des raffineries, qui a "progressé de 5% en juin en rythme mensuel, atteignant un plus haut en quatre mois à 9,6 mio de barils par jour", jugeaient les analystes de Commerzbank.

"La demande chinoise de pétrole est sur la bonne voie pour augmenter de 5% en 2013 comme nous l'avons prévu et les importations devraient augmenter dans la même proportion", abondaient les experts de Barclays.

Deuxième consommateur mondial d'or noir, la Chine absorbe environ 12% de la production mondiale de brut.

Mais, dans un second temps, les prix du pétrole ont reculé, "les données économiques chinoises décevantes ayant affecté le moral des marchés, réduit l'appétit pour le risque et encouragé les investisseurs à prendre leurs bénéfices", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Pékin a en effet a dévoilé lundi un ralentissement de sa croissance économique à 7,5% pour le deuxième trimestre, ce qui n'est pas une surprise pour les analystes mais confirme le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

La production industrielle montre notamment des signes d'essoufflement, ayant augmenté de 8,9% en juin contre +9,2% en mai, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

"Les faibles données chinoises confirment les inquiétudes d'un ralentissement de l'économie chinoise, ce qui pourrait donner lieu à une baisse de la demande de pétrole au troisième trimestre", poursuivait Myrto Sokou.

Les opérateurs avaient également du mal à analyser les données économiques américaines publiées lundi.

Tandis que les ventes de détail ont progressé en juin à un rythme moins prononcé que prévu par les analystes, l'indice Empire State mesurant l'activité manufacturière de la région de New York s'est redressé bien plus fortement qu'attendu en juillet.

afp/jh



(AWP / 15.07.2013 18h43)


Commenter Le brut hésite après des données chinoises et américaines


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite