Menu
RSS

Le brut hésite après des données chinoises et américaines

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole hésitaient lundi en fin d'échanges européens, dans un marché partagé sur l'analyse des données économiques chinoises et américaines dévoilées lundi.

Vers 16H00 GMT (18H00 à Paris), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,93 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 12 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 3 cents, à 105,92 USD.

"Les prix du pétrole ont lutté pour trouver une direction (lundi) étant donné la nature contradictoire des données économiques en Chine et aux Etats-Unis", respectivement deuxième et premier consommateurs mondiaux de brut, remarquait Michael Hewson, de CMC Markets.

En début d'échanges européens, les prix du brut se sont appréciés, le Brent marquant même un nouveau plus haut niveau en trois mois, à 109,17 USD.

Cette poussée s'expliquait par les données économiques chinoises relative à la demande des raffineries, qui a "progressé de 5% en juin en rythme mensuel, atteignant un plus haut en quatre mois à 9,6 mio de barils par jour", jugeaient les analystes de Commerzbank.

"La demande chinoise de pétrole est sur la bonne voie pour augmenter de 5% en 2013 comme nous l'avons prévu et les importations devraient augmenter dans la même proportion", abondaient les experts de Barclays.

Deuxième consommateur mondial d'or noir, la Chine absorbe environ 12% de la production mondiale de brut.

Mais, dans un second temps, les prix du pétrole ont reculé, "les données économiques chinoises décevantes ayant affecté le moral des marchés, réduit l'appétit pour le risque et encouragé les investisseurs à prendre leurs bénéfices", expliquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Pékin a en effet a dévoilé lundi un ralentissement de sa croissance économique à 7,5% pour le deuxième trimestre, ce qui n'est pas une surprise pour les analystes mais confirme le ralentissement de la deuxième économie mondiale.

La production industrielle montre notamment des signes d'essoufflement, ayant augmenté de 8,9% en juin contre +9,2% en mai, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

"Les faibles données chinoises confirment les inquiétudes d'un ralentissement de l'économie chinoise, ce qui pourrait donner lieu à une baisse de la demande de pétrole au troisième trimestre", poursuivait Myrto Sokou.

Les opérateurs avaient également du mal à analyser les données économiques américaines publiées lundi.

Tandis que les ventes de détail ont progressé en juin à un rythme moins prononcé que prévu par les analystes, l'indice Empire State mesurant l'activité manufacturière de la région de New York s'est redressé bien plus fortement qu'attendu en juillet.

afp/jh



(AWP / 15.07.2013 18h43)


Commenter Le brut hésite après des données chinoises et américaines

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

mardi 23 mai 2017 à 06:13

Le pétrole à la baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse en Asie mardi, plombés par les informations selon lesquelles les Etats-Unis veulent...

lundi 22 mai 2017 à 21:02

France: les carburants en légère hausse la semaine dernière

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises se sont légèrement redressés la semaine dernière, après trois semaines consécutives de...

lundi 22 mai 2017 à 21:00

Le pétrole finit en hausse, l'Irak en faveur d'une prolongat…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse lundi, stimulés par les attentes des investisseurs sur une prolongation des...

lundi 22 mai 2017 à 19:22

L'Irak pour une prolongation de 9 mois des limites de produc…

Bagdad: L'Irak a approuvé la prolongation de neuf mois de la limitation de la production des pays membres de l'Opep, qui vise...

lundi 22 mai 2017 à 18:09

Le pétrole en hausse plus modérée, l'Irak inquiète l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient de façon plus modérée lundi en fin d'échanges européens, l'Irak limitant l'optimisme des investisseurs sur l'accord...

lundi 22 mai 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en hausse à New York, voyants au vert pour …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en hausse lundi à New York, tous les voyants s'affichant au vert pour un...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite