Menu
RSS
A+ A A-

Le brut baisse en raison de craintes sur la demande

prix-du-petrole Londres LONDRES : Les cours du pétrole se repliaient fortement jeudi en fin d'échanges européens, par crainte d'un déséquilibre entre une trop grande offre mondiale de brut et une demande toujours à la peine alors que l'économie mondiale ne se redresse que lentement.

 


Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 107,46 USD sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,05 USD par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 1,99 USD, à 104,54 USD. La référence américaine est montée en cours d'échanges électroniques jusqu'à 107,45 USD, son plus haut niveau depuis fin mars 2012.

"Le WTI a chuté après avoir atteint son plus haut niveau en quinze mois, après que l'Agence internationale de l'Énergie (AIE) a prévu que l'offre mondiale de brut surpassera la demande l'année prochaine", estimait Lee Mumford, de Spreadex.

La croissance de la production de pétrole des pays n'appartenant pas à l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) "semble en voie d'atteindre un plus haut sur 20 ans l'an prochain", en hausse attendue de 1,3 mio baril par jour (mbj), à 55,9 mbj en 2014, selon le rapport mensuel de l'AIE publié jeudi.

En face, la demande ne devrait augmenter que de 1,2 mbj en 2014, pour atteindre 92,0 mio barils par jour, a estimé l'agence énergétique des pays développés.

"Le marché digère aussi probablement les prévisions de croissance du Fonds monétaire international (FMI), qui vont certainement peser sur la demande" de pétrole, estimaient les analystes d'IG.

Le FMI a abaissé mardi ses prévisions de croissance économique mondiale en pointant le risque "accru" d'un tassement des grands pays émergents (Brésil, Russie, Chine...) tout en réitérant ses craintes sur la crise persistante en zone euro.

La progression du produit intérieur brut (PIB) mondial devrait s'établir cette année à 3,1%, en recul de 0,2 point par rapport aux projections publiées en avril. Et le rebond devrait être plus modeste que prévu l'année prochaine, à 3,8% (-0,2 point).

Enfin, "les craintes sur l'offre issue de la crise politique égyptienne semblent un peu moins fortes", terminaient les analystes d'IG.

Ces derniers jours, les cours du brut s'étaient fortement appréciés à cause des tensions politiques en Egypte, un important pays de transit pour le brut du Moyen-Orient.

afp/jh



(AWP / 11.07.2013 18h41)


Commenter Le brut baisse en raison de craintes sur la demande


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 15:23

Le pétrole progresse, s'inquiétant des conséquences d'une fu…

New York: Le pétrole new-yorkais a débuté la séance en hausse vendredi, la fermeture depuis plusieurs jours d'un oléoduc reliant le Canada...

vendredi 24 novembre 2017 à 13:27

Le pétrole grimpe, l'oléoduc Keystone perturbe l'offre nord-…

Londres: Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, alors qu'un oléoduc majeur qui relie le Canada et les États-Unis...

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite