Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie sous le coup de prises de bénéfices

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient jeudi en cours d'échanges européens, sous le coup de prises de bénéfices après l'envolée des cours ces derniers jours alimentée par la chute des stocks US et les tensions en Egypte.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 108,20 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de mercredi. Vers 7H00 GMT, le Brent a atteint un nouveau plus haut depuis début avril, à 108,93 dollars.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 50 cents, à 106,02 dollars. Vers 6H00 GMT, la référence américaine a marqué son maximum depuis fin mars 2012, à 107,45 dollars.

"Les courtiers font une pause", a souligné David Lennox chez Fat Prophets, après l'annonce mercredi par le Département américain de l'Énergie (DoE) d'un nouveau plongeon des stocks de brut aux États-Unis.

Les réserves de pétrole aux États-Unis, qui avaient déjà dégringolé de 10 millions de barils la semaine précédente, ont chuté de 9,9 millions au cours de la semaine achevée le 5 juillet, bien au-delà des attentes des analystes qui misaient sur un recul de 2,9 millions.

Cette chute des stocks a été interprétée par le marché comme un bon signe pour la vigueur de la demande de pétrole aux États-Unis, le premier consommateur mondial de cette énergie.

Ces derniers jours, les cours ont également bénéficié des tensions en Egypte, un important pays de transit pour le brut du Moyen-Orient.

Depuis la déposition par l'armée du président Mohamed Morsi la semaine dernière, les différents acteurs peinent à se mettre d'accord sur la transition politique.

Le nouveau Premier ministre égyptien, Hazem Beblawi, va s'efforcer jeudi de former un gouvernement de transition, une tâche ardue dans le climat de défiance accrue chez les islamistes par le mandat d'arrêt lancé contre le Guide suprême des Frères musulmans.

La justice égyptienne a ordonné mercredi l'arrestation de Mohamed Badie, le Guide suprême de la confrérie, et d'autres hauts responsables de cette formation, pour incitation à la violence après les heurts qui ont fait 53 morts et 480 blessés lundi au Caire.

Les cours du pétrole ignoraient donc pour l'instant les pronostics optimistes de l'Agence internationale de l'Énergie (AIE), qui a revu à la hausse jeudi sa prévision de la demande mondiale cette année, à 90,8 millions de barils par jour (mbj), en raison du froid inhabituel qui a régné dans de nombreux pays de l'OCDE au deuxième trimestre.

L'AIE a par ailleurs publié sa première prévision pour 2014, avec une hausse attendue de la consommation de 1,2 mbj par rapport à 2013 pour atteindre un nouveau record de 92,0 mbj, du fait d'une amélioration attendue de l'économie mondiale.

L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) table quant à elle sur une demande de 90,68 mbj en 2014, a-t-elle annoncé mercredi.

rp



(AWP / 11.07.2013 13h07)


Commenter Le brut se replie sous le coup de prises de bénéfices


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

jeudi 14 décembre 2017 à 10:27

Pétrole: le rééquilibrage du marché menacé par la production…

Paris: Avec la progression de la production américaine, le rééquilibrage du marché pétrolier ne sera pas évident en 2018 et la première...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite