Menu
RSS
A+ A A-

Le brut termine la semaine en forte hausse, dopé par l'emploi US

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole s'envolaient vendredi en fin de d'échanges européens, terminant ainsi la semaine en forte hausse, portés par l'optimisme des investisseurs sur l'économie des États-Unis après la diffusion de bons chiffres sur l'emploi et la persistance des tensions en Egypte.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 107,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,81 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,70 dollar, à 102,93 dollars, par rapport à la clôture de mercredi (la place new-yorkaise est restée fermée jeudi en raison d'un jour férié pour la fête nationale américaine).

Le WTI et le Brent ont respectivement progressé d'environ 7% et 5% cette semaine, la référence américaine marquant vendredi un nouveau record depuis début mai 2012, à 103,13 dollars. Le Brent a lui atteint son plus haut depuis début avril, à 107,58 dollars.

"La croissance des créations d'emplois dans l'économie américaine suppose une augmentation de la consommation d'or noir, tandis que des attaques au Sinaï et les peurs qui en découlent de voir le canal de Suez se fermer" alimentent les craintes sur l'offre de pétrole, expliquaient les analystes d'IG.

Selon les chiffres publiés vendredi par le département américain du Travail, 195'000 emplois ont été créés en juin aux États-Unis, alors que la prévision médiane des analystes tablait sur 166'000 embauches. Le taux de chômage est lui resté inchangé à 7,6% de la population active.

Cette amélioration du marché du travail américain est de bon augure pour la demande de brut aux États-Unis, qui est le plus gros consommateur de pétrole au monde.

Par ailleurs, les tensions géopolitiques qui ont alimenté la forte hausse des prix du pétrole en début de semaine restaient vives.

Les autorités égyptiennes ont fermé vendredi le point de passage de Rafah, à la frontière avec la bande de Gaza, en raison d'attaques lancées dans le Sinaï après la destitution par l'armée, mercredi, du président Mohamed Morsi, ont indiqué des sources égyptiennes et palestiniennes.

Le canal de Suez et un certain nombre d'oléoducs font de l'Égypte un important pays de transit pour le pétrole d'Afrique du Nord et de la région du Golfe.

"Environ 2,5 millions de baril par jour passent par le canal de Suez et l'oléoduc SUMED, sans compter de grandes quantités de produits pétroliers et de GNL (gaz naturel liquéfié)", rappelait ainsi Julian Jessop, chez Capital Economics.

rp



(AWP / 05.07.2013 18h50)


Commenter Le brut termine la semaine en forte hausse, dopé par l'emploi US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite