Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie un peu après sa flambée des derniers jours

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient légèrement jeudi en fin d'échanges européens, sous l'effet de prises de bénéfices après la flambée des dernières séances provoquée par la crise politique en Egypte, dans un marché au demeurant peu actif en raison d'un jour férié aux États-Unis.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 105,34 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 42 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 14 cents, à 101,10 dollars. Les marchés américains n'ont pas ouvert ce jeudi en raison d'un jour férié pour la fête nationale aux États-Unis.

"Le risque de protestations prolongées en Egypte a légèrement diminué après la mise à l'écart de Mohamed Morsi de la présidence égyptienne mercredi", ce qui a eu pour conséquence "un léger repli des prix du brut après d'importants gains ces derniers jours", expliquait Fawad Razaqzada, chez GFT Markets.

Le président égyptien Mohamed Morsi, issu des Frères musulmans et élu en juin 2012 lors de la première présidentielle libre de l'histoire du pays, a été renversé par l'armée mercredi.

Au lendemain de ce coup d'État militaire, les principaux dirigeants des Frères musulmans ont été arrêtés et Mohamed Morsi a été remplacé pour une période intérimaire par le président de la Haute cour constitutionnelle.

"Il est trop tôt pour dire si la situation s'est calmée mais l'utilisation du canal de Suez, qui est à la fois dans l'intérêt des pays du Golfe et des nations consommatrices de pétrole, semble être garantie", soulignait Tamas Varga, du courtier PVM.

Le canal de Suez et un certain nombre d'oléoducs font de l'Égypte un important pays de transit pour le pétrole d'Afrique du Nord et de la région du Golfe, ce qui explique que la crise politique ait occasionné une flambée des prix du brut ces derniers jours.

Autre élément de pression sur les cours du pétrole selon M. Razaqzada: "l'appréciation du dollar face à la livre et à l'euro après une position prudente de la BoE (Banque d'Angleterre, qui a décidé jeudi de laisser inchangée sa politique monétaire) et l'indication par le président de la BCE (Banque centrale européenne) Mario Draghi que les taux d'intérêts resteront à leur niveau actuel ou plus bas pour une longue période."

Un dollar fort rend moins attractif l'achat d'actifs libellés dans la monnaie américaine, comme c'est le cas du pétrole, pour les investisseurs munis d'une autre devise.

"Tous les yeux se tournent maintenant vers le rapport sur l'emploi et le chômage aux États-Unis attendu vendredi, qui pourrait donner une indication sur quand la Fed (Réserve fédérale américaine) commencera à réduire ses rachats d'actifs", terminait M. Razaqzada.

La Fed a conditionné l'application de son calendrier de retrait de ses énormes injections de liquidités (ralentissement dès la fin de l'année pour un arrêt mi-2014) à la poursuite de l'amélioration de la conjoncture américaine.

Et l'évolution du marché du travail est un élément clé pour évaluer la santé de la première économie mondiale.

fah



(AWP / 04.07.2013 18h30)


Commenter Le brut se replie un peu après sa flambée des derniers jours


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite