Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe, porté par l'Egypte et les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole grimpaient vigoureusement mercredi en cours d'échanges européens, dopés par les tensions en Egypte et des spéculations sur une forte baisse des stocks de brut aux États-Unis, le premier consommateur d'or noir de la planète.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 104,79 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 79 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 1,45 dollar, à 101,07 dollars.

Vers 02H15 GMT, la référence américaine a atteint 102,18 dollars, son plus haut en séance depuis le 4 mai 2012. La veille, le pétrole coté à New York avait terminé à son plus haut depuis mai 2012 également.

"Les opérateurs attribuent la hausse du WTI à l'escalade des tensions en Egypte - l'ultimatum de l'armée au président Morsi se termine (mercredi) - et à la forte baisse des stocks américains rapportée hier par (la fédération professionnelle) API", indiquaient les analystes de Commerzbank.

Dans un discours prononcé mardi soir, le président égyptien Mohamed Morsi a exclu un départ anticipé, se déclarant prêt à "donner sa vie" pour préserver sa "légitimité" et appelant l'armée à retirer son ultimatum.

Lundi, l'armée lui avait donné 48 heures pour satisfaire les "demandes du peuple", après des manifestations monstres demandant son départ.

Seize personnes ont été tuées dans la nuit de mardi à mercredi lorsque des hommes non identifiés ont attaqué un rassemblement de partisans de Mohamed Morsi au Caire, portant le bilan des victimes des violences de ces derniers jours à 47 morts.

Même si l'Égypte n'est pas un exportateur de pétrole, le pays est un important lieu de passage - grâce au canal de Suez et divers oléoducs - du brut en provenance des pays du Golfe et de l'Afrique du Nord, ce qui explique l'impact des tensions actuelles sur le marché du pétrole.

A titre d'exemple, les analystes de Barclays rapportaient que "environ 800'000 barils par jour de brut et 1,4 million de barils par jour de produits pétroliers passaient par le canal en 2011".

"Parallèlement, la forte hausse des prix du pétrole était alimentée par des spéculations autour de la baisse des stocks américains de brut la semaine dernière, ce qui devrait être confirmé - ou pas - plus tard (mercredi) par les statistiques hebdomadaires du DoE (Département américain de l'Énergie)", ajoutait Jonathan Sudaria, de Capital Spreads.

Ces spéculations étaient basées sur les données divulguées mardi par l'API, selon qui les stocks américains de brut auraient énormément chuté, de 9,4 millions de barils, durant la semaine achevée le 28 juin.

De leur côté, les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires tablaient également sur un recul des réserves de pétrole, mais moins important, de 2,3 millions de baril.

Selon eux, les stocks d'essence, très surveillés alors que la saison estivale des grands déplacements automobiles bat son plein, auraient augmenté de 600'000 barils et ceux de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) de 900'000 barils.

Enfin, "l'indicateur clé de la semaine reste le rapport mensuel sur l'emploi et le chômage aux États-Unis", dont la publication est prévue vendredi et qui pourrait "apporter de la nervosité et de la volatilité au marché du pétrole", soulignaient les analystes de Sucden.

rp



(AWP / 03.07.2013 12h31)


Commenter Le brut grimpe, porté par l'Egypte et les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 22 août 2017 à 21:56

Le PDG de Chevron va démissionner

Washington: Le PDG de la compagnie pétrolière Chevron John Watson va démissionner au moment où les prix de l'or noir continuent de...

mardi 22 août 2017 à 21:09

Le pétrole termine en hausse avant les stocks américains

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York et à Londres ont clôturé en légère hausse mardi, le marché...

mardi 22 août 2017 à 18:12

Le pétrole remonte avant les premières données hebdomadaires…

Londres: Les cours du pétrole remontaient mardi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant, les analystes attendant les données hebdomadaires sur...

mardi 22 août 2017 à 15:50

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York en attendant le…

New York: Le pétrole coté à New York s'affichait en légère baisse à l'ouverture mardi, le marché hésitant entre la perspective d'un...

mardi 22 août 2017 à 12:15

Le pétrole remonte, hésitation avant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement mardi en cours d'échanges européens dans un marché hésitant après un point sans surprise de...

mardi 22 août 2017 à 07:46

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient mardi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

lundi 21 août 2017 à 21:36

Le pétrole, sous les prises de bénéfices, termine en net rec…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole coté à New York ont clôturé en nette baisse lundi à New York, touchés par...

lundi 21 août 2017 à 18:18

Le pétrole recule, prudence avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient nettement lundi en fin d'échanges européens dans un marché prudent après le rebond marqué de vendredi...

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite