Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, toujours porté par les tensions en Egypte

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient mardi en fin d'échanges européens, le marché craignant que les troubles en Egypte ne perturbent l'offre de brut du Moyen-Orient et tablant sur une baisse des stocks de brut américains mercredi.

Vers 16H10 GMT (18H10 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 103,54 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 54 cents par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 92 cents, à 98,91 dollars. L'écart entre le Brent et le WTI était ainsi à son plus bas depuis début 2011, notaient les analystes.

"Des inquiétudes autour d'un possible coup d'Etat militaire et la détérioration de la situation politique en Egypte soutiennent les cours du Brent", estimait Michael Hewson, chez CMC Markets.

La crise politique dans laquelle est plongé le pays le plus peuplé du monde arabe s'est aggravée ces derniers jours.

Alors que les Égyptiens ont manifesté massivement dimanche pour exiger le départ du président islamiste Mohamed Morsi, l'armée a lancé lundi un ultimatum au chef de l'État pour que soient "satisfaites les revendications du peuple".

La présidence égyptienne a rejeté mardi cet ultimatum, engageant de fait une épreuve de force avec les militaires au moment même où les défections se multiplient au sein du gouvernement.

Les investisseurs craignent ainsi une propagation des tensions à d'autres pays de la région du Moyen-Orient, où est produit environ un tiers du brut mondial.

"Même si l'Égypte n'est pas exportateur de pétrole, le canal de Suez et un certain nombre d'oléoducs en font un important pays de transit pour le pétrole d'Afrique du Nord et de la région du Golfe", soulignaient les analystes de Commerzbank.

"Avec la Syrie en pleine guerre civile, une escalade (des tensions) au Moyen-Orient est un vrai danger", abondait Jonathan Sudaria, analyste chez Capital Spreads.

Hormis les tensions en Egypte, "une réduction de l'offre (de pétrole) depuis la Libye et le Nigeria (fait) monter les prix du pétrole", ajoutait-on chez Commerzbank.

Des mouvements de protestation observés dans certains sites pétroliers en Libye auraient affecté "un tiers de la production libyenne", habituellement d'environ 1,6 million de baril par jour (mbj), estimait Tamas Varga, du courtier PMV.

Enfin, "les exportations de pétrole depuis le Nigeria, le plus grand producteur de brut en Afrique, seraient tombées à 1,72 million de barils par jour en août, ce qui serait le plus bas niveau depuis début 2009", rapportaient les analystes de Commerzbank.

Selon la BP Statistical Review of World Energy, le Nigeria représente presque 3% de l'offre mondiale de brut et exportait en moyenne 2,4 mbj en 2012.

Par ailleurs, les opérateurs attendaient avec optimisme la publication mercredi des statistiques hebdomadaires des stocks de brut détenus par les États-Unis, premier consommateur d'or noir de la planète.

"Nous attendons une forte baisse (des stocks) de plus de 2 millions de barils, mais des augmentations des produits distillés et de l'essence", prévoyaient les analystes de Sucden.

La semaine dernière, le Département américain de l'Énergie (DoE) avait indiqué que les réserves de pétrole brut aux États-Unis étaient restées stables la semaine achevée le 21 juin, contrairement aux attentes des analystes, qui tablaient sur une baisse.

rp



(AWP / 02.07.2013 18h40)


Commenter Le brut monte, toujours porté par les tensions en Egypte


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite