Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, finalement porté par la révision à la baisse du PIB US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole s'appréciaient jeudi en cours d'échanges européens, la révision à la baisse de la croissance du PIB américain au premier trimestre ayant finalement été majoritairement interprétée comme une bonne chose, puisque pouvant potentiellement repousser la fin de la politique monétaire expansionniste aux États-Unis.


Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 102,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 44 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 28 cents, à 95,78 dollars.

Après avoir initialement mal réagi à la révision en nette baisse de l'estimation de la croissance américaine sur les trois premiers mois de l'année, les cours du pétrole ont terminé en petite hausse mercredi et continuaient sur leur lancée jeudi en cours d'échanges européens.

"Le récent optimiste concernant l'économie américaine a été refroidi par une estimation de la croissance plus faible qu'attendue, ce qui a déclenché des spéculations sur un possible maintien" de la politique monétaire ultra-accommodante de la Réserve fédérale américaine (Fed), jugeait Jonathan Sudaria, chez Capital Spread.

Au lieu des 2,4% précédemment estimé, le PIB des États-Unis n'a finalement progressé que de 1,8% en rythme annuel au premier trimestre de cette année.

Interprétant initialement cette donnée comme un mauvais signe pour la demande de brut aux États-Unis, premier consommateur mondiale d'or noir, les opérateurs ont finalement préféré y voir un argument pour un maintien, plus longtemps que prévu, des énormes injections de liquidités de la banque centrale américaine.

Ces injections de liquidités, à hauteur de 85 milliards de dollars par mois, ont tendance à encourager les investissements dans les actifs risqués, tels que le pétrole ou les matières premières.

"Suite à la révision surprise du PIB américain au premier trimestre, les opérateurs ont pensé que les chances que la Fed réduise prématurément son programme de rachats d'actifs étaient quelque peu réduites, ce qui a aidé l'ensemble des matières premières à regagner du terrain", résumaient les analystes de Commerzbank.

Le marché ignorait ainsi les statistiques hebdomadaires sur l'état des stocks américains délivrées mercredi par le Département américain à l'Énergie (DoE).

En montrant une stabilité des stocks de brut et une hausse des réserves d'essence et de produits distillés, ces statistiques étaient pourtant de nature à inquiéter les opérateurs sur la vigueur de la demande de pétrole aux États-Unis.

Pour les experts de Commerzbank, l'absence d'une plus forte pression à la baisse sur les cours du pétrole s'expliquait par la persistance de "nombreux risques du côté du l'offre".

La perspective d'interruptions de production plus longues que d'habitude cet été en mer du Nord et les tensions géopolitiques persistantes au Moyen-Orient "justifient une plus importante prime de risque sur les prix du pétrole", estimaient-ils.

rp



(AWP / 27.06.2013 12h31)


Commenter Le brut monte, finalement porté par la révision à la baisse du PIB US

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 février 2017 à 20:52

Le pétrole se replie sur un marché qui reste hésitant

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont baissé mercredi, poursuivant des mouvements hésitants sur un marché qui peine toujours à se...

mercredi 22 février 2017 à 18:16

Le pétrole recule, la crainte d'une surabondance de l'offre …

Londres: Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, effaçant leurs gains de la veille, le marché ne se défaisant...

mercredi 22 février 2017 à 15:14

Le pétrole baisse à New York, sans grande actualité

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York sans nouvel élément pour relancer un marché toujours...

mercredi 22 février 2017 à 14:14

Production de pétrole: les pays non-Opep atteignent 50% de l…

Londres: Les pays non-membres de l'Opep mais qui se sont joints à l'effort du cartel pour limiter la production mondiale respectent leurs...

mercredi 22 février 2017 à 12:33

Le pétrole baisse un peu au lendemain d'une forte hausse

Londres: Les prix du pétrole repartaient en petite baisse mercredi en cours d'échanges européens, les investisseurs engrangeant quelques bénéfices après une forte...

mercredi 22 février 2017 à 04:22

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper mercredi en Asie, portés par des propos jugés encourageants de l'Opep sur la limitation...

mardi 21 février 2017 à 20:52

Le pétrole au plus haut depuis le début de l'année à New Yor…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fini mardi au plus haut depuis le début de l'année à New York, profitant...

mardi 21 février 2017 à 18:08

Le pétrole grimpe, porté par un regain d'optimisme

Londres: Les cours du pétrole grimpaient mardi en fin d'échanges européens, portés par un regain d'optimisme des investisseurs sur la capacité de...

mardi 21 février 2017 à 17:14

Libye: Rosneft signe avec la compagnie nationale pour invest…

Londres: La compagnie d'Etat libyenne NOC a annoncé mardi avoir signé un accord de coopération avec Rosneft, en vue d'investissements du géant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite