Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, craintes sur la demande américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient mercredi en fin d'échanges européens, le marché s'inquiétant de la vigueur de la demande d'or noir aux États-Unis, le premier consommateur mondial de cette source d'énergie, après une révision à la baisse de la croissance du PIB américain et la stabilisation des stocks de brut dans le pays.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 100,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 27 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 58 cents, à 94,75 dollars.

"Les prix du brut ont décroché (mercredi) après-midi à cause du rejaillissement des craintes sur la demande après la publication de données économiques décevantes (aux États-Unis)", expliquait Fawad Razaqzada, analyste chez GFT Markets.

Le gouvernement américain a révisé en forte baisse son estimation finale de la croissance économique au États-Unis au premier semestre: au lieu des +2,4% précédemment estimé, le PIB américain n'a progressé que de 1,8% en rythme annuel sur les trois premier mois de l'année.

Parallèlement, le Département américain de l'Énergie (DoE) a fait savoir mercredi que les réserves de pétrole brut aux États-Unis étaient restées stables la semaine achevée le 21 juin, contrairement aux attentes des analystes, qui tablaient sur une baisse de 1,7 million de barils.

Ces chiffres sont en revanche cohérents avec les statistiques de la fédération professionnelle API, qui annonçait mardi un très léger recul des réserves de 28'000 barils.

Les stocks américains de brut, qui avaient augmenté de 300'000 barils la semaine précédente, se maintiennent proches de leur plus haut niveau depuis 30 ans, atteint fin mai, ce qui n'est pas bon signe pour la vigueur de la demande de pétrole du premier consommateur mondial d'or noir.

De leur côté, les réserves d'essence, très surveillées alors que la saison estivale des grands déplacements en voiture bat son plein, ont bondi de 3,7 millions de barils, bien au-delà de la hausse prévue par les analystes (+700'000 barils).

Le DoE a également fait part d'une progression des stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) de 1,6 million de barils, soit trois fois la hausse envisagée par les analystes.

Toutes ces données ne font qu'alimenter "un sentiment grandissant au sein des analystes que la demande reste trop faible pour justifier que le baril de Brent (soit) au dessus de 100 dollars et le WTI (au dessus de) 95 dollars, surtout alors qu'il y a une production de pétrole abondante, et croissante, en Amérique du Nord", estimait M. Razaqzada.

rp



(AWP / 26.06.2013 18h31)


Commenter Le brut recule, craintes sur la demande américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 13 décembre 2017 à 20:55

Le pétrole plombé par la hausse des stocks d'essence aux Eta…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en baisse mercredi, l'annonce d'une hausse hebdomadaire des réserves d'essence et d'une progression...

mercredi 13 décembre 2017 à 18:21

Le pétrole baisse fortement avec la hausse des stocks améric…

Londres: Les cours du pétrole sont repartis en baisse mercredi en fin d'échanges européens, la hausse hebdomadaire des réserves d'essence des Etats-Unis...

mercredi 13 décembre 2017 à 17:08

USA: baisse plus forte que prévu des stocks de pétrole brut …

New York: Les stocks de pétrole brut ont reculé plus fortement que prévu aux Etats-Unis la semaine dernière, selon des chiffres publiés...

mercredi 13 décembre 2017 à 16:29

Eni conclut la cession à ExxonMobil de 25% d'un gisement au …

milan: Le géant italien Eni a annoncé jeudi avoir conclu la cession à la major américaine ExxonMobil d'une participation de 25% dans...

mercredi 13 décembre 2017 à 15:31

Le pétrole ouvre en hausse à New York avant le rapport sur l…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture mercredi, soutenu par un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) faisant...

mercredi 13 décembre 2017 à 13:26

L'Opep anticipe un marché équilibré d'ici à la fin 2018

Paris: L'Opep a estimé lundi que le marché du pétrole devrait avoir trouvé son point d'équilibre d'ici à la fin 2018, une...

mercredi 13 décembre 2017 à 12:57

Le pétrole recule sur des prises de bénéfices après la ferme…

Londres: Les cours du pétrole baissaient mardi en fin d'échanges européens après trois séances de hausse dues en grande partie à une...

mercredi 13 décembre 2017 à 06:14

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mercredi en Asie après avoir dégringolé, les marchés étant rassurés par des estimations positives sur l'état des stocks...

mardi 12 décembre 2017 à 20:57

Le pétrole termine en baisse à New York avant le rapport sur…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole, après être nettement montés dans le sillage de la fermeture d'un oléoduc important en mer...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite