Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de se ressaisir après son plongeon de la veille

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole tentaient de se ressaisir vendredi à l'ouverture de la séance à New-York, après avoir enregistré la veille leur pire chute depuis novembre, dans un marché qui restait inquiet pour la demande mondiale en brut.

Vers 15H20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, cédait 23 cents à 94,91 USD, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), après une ouverture en légère hausse.

"Le marché est animé par un petit mouvement de rebond après son énorme chute de la veille et tente d'évaluer si ses craintes sont justifiées ou non", a relevé Phil Flynn, de Price Futures Group.

A New York, comme à Londres, les cours du brut ont subi leur plus net plongeon depuis début novembre, de près de 3 USD sur la place new-yorkaise, et de presque 4 USD à Londres.

"Le marché du pétrole a été contaminé par la vague d'anxiété qui s'est emparée des marchés financiers mondiaux en réaction à un éventuel ralentissement" dès cette année et d'un arrêt l'année prochaine des mesures de soutien exceptionnelles de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie du pays, a rappelé John Kilduff, de Again Capital.

En effet, ces injections de 85 mrd USD par mois dans le système financier américain ont concouru à l'attractivité des actifs jugés risqués - comme les matières premières et le brut - d'une part à cause de l'affaiblissement du dollar et d'autre part à cause de la baisse générale des taux d'intérêt.

Et les difficultés de la Chine, le deuxième consommateur de brut au monde, "continuent de faire trembler" les opérateurs, a noté M. Kilduff au lendemain de l'annonce par la banque HSBC de la plus forte contraction de la production manufacturière depuis neuf mois du géant asiatique en juin.

"On a désormais peur qu'une crise bancaire éclate dans ce pays crucial pour la demande en brut", a ajouté M. Flynn, alors que la Banque centrale de Chine (PBOC) mène une politique de forte restriction de l'accès au crédit en raison du niveau élevé de mauvaises créances détenues par les banques chinoises.

Une situation géopolitique instable au Moyen-Orient, en Syrie notamment, et l'explosion d'un oléoduc au Nigeria freinaient légèrement la tendance baissière, selon les analystes.

Mais "la volatilité est de retour et les jours de hausse continue nourris par le carburant que l'on pensait sans limite de la Fed semblent désormais derrière nous", a estimé M. Flynn.

dg



(AWP / 21.06.2013 16h31)


Commenter Le brut tente de se ressaisir après son plongeon de la veille


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

lundi 20 novembre 2017 à 18:36

USA: Dernier obstacle franchi pour la construction de l'oléo…

Chicago: La construction de l'oléoduc Keystone XL, qui divise aux Etats-Unis défenseurs de l'environnement et partisans du développement des ressources énergétiques, a...

lundi 20 novembre 2017 à 18:35

Le pétrole recule à dix jours de la réunion de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole reculaient lundi en fin d'échanges européens alors que l'avenir de l'accord de réduction de la production sera...

lundi 20 novembre 2017 à 15:48

Le pétrole new-yorkais, en baisse, le regard tourné vers une…

New York: Le pétrole new-yorkais baissait peu après l'ouverture lundi, les marchés hésitant à dix jours d'une réunion de l'Organisation des pays...

lundi 20 novembre 2017 à 12:12

Le pétrole recule, le marché hésite à dix jours d'une réunio…

Londres: Les prix du pétrole reculaient lundi en cours d'échanges européens dans un marché renouant avec la prudence, alors que l'avenir de...

lundi 20 novembre 2017 à 04:51

Les cours du pétrole mitigés en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans l'attente de l'éventuelle prolongation de l'accord conclu par l'Opep pour limiter la...

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite