Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se rétablit, les marchés reprenent leur souffle

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se redressaient vendredi en cours d'échanges européens, les marchés reprenant leur souffle après la violente dégringolade des cours du brut jeudi en réaction à l'annonce du ralentissement dans les prochains mois des mesures d'aides de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'économie des États-Unis.

Vers 10H15 GMT (12H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 102,78 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 63 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, gagnait 50 cents à 95,64 dollars.

"Les cours du pétrole se sont un peu rétablis (vendredi) au lendemain de leur plus grosse baisse en un jour depuis novembre", indiquaient les analystes de Commerzbank.

Jeudi, le WTI pour livraison en juillet a dégringolé de 2,84 dollars, à 95,40 dollars, tandis que le Brent a fléchi de 3,97 dollars, ce qui représente leur pire plongeon depuis le 7 novembre 2012, lendemain de la réélection du président américain Barack Obama.

Les prix du pétrole ont ainsi "effacé tous leurs gains des deux dernières semaines, ce qui montre à quel point le marché du brut est sensible aux facteurs extérieurs", expliquait-on chez Commerzbank.

Cette dégringolade des cours, qui a été également observée chez les autres matières premières et les marchés d'actions, trouve son origine dans l'annonce, mercredi, du retrait progressif des énormes mesures de soutien de la Fed à l'économie américaine.

Faisant preuve d'une clarté inhabituelle, le président de la banque centrale américaine, Ben Bernanke, a présenté la feuille de route de ce retrait : si la conjoncture économique aux États-Unis continue de s'améliorer, la Fed ralentira ses injections de liquidités dès la fin de cette année, pour un arrêt total en milieu d'année prochaine.

Les marchés étaient "devenus très dépendants de cette liquidité facile qui a largement contribué à leur embellie" de ces derniers mois, expliquaient les analystes de Saxo Banque.

Ces injections de 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain ont concouru à l'attractivité des actifs jugés risqués - comme les matières premières et le brut - d'une part à cause de l'affaiblissement du dollar et d'autre part à cause de la baisse générale des taux d'intérêt.

Avant cette chute brutale, les cours du pétrole avaient été soutenus en début de semaine par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, notamment en Syrie et en Turquie.

Ces facteurs à la hausse pourraient maintenant reprendre le dessus, estimait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

"Des risques à court terme du côté de l'offre - y compris des interruptions (de production) en Mer du Nord -, les tensions géopolitiques en cours et l'accroissement du débit des raffineries au troisième trimestre (aux États-Unis) devraient limiter la baisse des cours", expliquait-il.

fah



(AWP / 21.06.2013 12h45)


Commenter Le brut se rétablit, les marchés reprenent leur souffle


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite