Menu
RSS
A+ A A-

Le brut quasi-inchangé en Asie après la chute de la veille (95,40 USD)

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole était quasi inchangé vendredi matin en Asie, après la chute de la veille provoquée par la perspective d'un assèchement du soutien de la Fed à l'économie américaine et un mauvais indicateur chinois, deuxième consommateur de brut au monde.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en août --premier jour de cotation à cette échéance-- était inchangé à 95,40 dollars US tandis que le baril de Brent de la mer du Nord, pour livraison en août également, gagnait 5 cents à 102,20 USD.

"Il n'existe aucun facteur de soutien pour les prix du brut en ce moment", a déclaré Victor Shum, analyste chez IHS Purvin and Gertz à Singapour. "Les contrats à terme sur le pétrole vont continuer d'être orientés à la baisse, de concert avec les marchés boursiers, après l'annonce de la Fed et les chiffres décevants sur la production manufacturière chinoise".

La veille, les cours du brut avaient plongé de près de 3 USD à New York et 4 USD à Londres, après l'avertissement du président de la Réserve fédérale américaine Ben Bernanke d'une réduction potentielle de l'énorme soutien financier apporté par la Fed à l'économie américaine, en cas d'amélioration de la conjoncture.

Or, ces injections de liquidités dans le circuit financier, à hauteur de 85 milliards de dollars chaque mois, ont largement participé à l'embellie observée sur les marchés ces derniers mois, et à l'attractivité des actifs jugés risqués, comme les matières premières et le brut.

Enfin, la Chine, deuxième consommateur de brut au monde, a enregistré en juin sa plus forte contraction de la production manufacturière depuis neuf mois, selon un indice publié par la banque HSBC.

Jeudi, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet avait dégringolé de 2,84 dollars, à 95,40 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), soit le pire plongeon depuis le 7 novembre, au lendemain de la réélection du président américain Barack Obama, lorsque l'or noir avait glissé de 4,27 dollars sur fond d'incertitudes des marchés financiers.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août avait abandonné 3,97 dollars à 102,15 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), là aussi sa plus forte baisse depuis le 7 novembre, quand le baril avait chuté de 4,25 dollars.

rp



(AWP / 21.06.2013 06h25)


Commenter Le brut quasi-inchangé en Asie après la chute de la veille (95,40 USD)


Le pétrole en Asie


lundi 25 septembre 2017

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

vendredi 22 septembre 2017

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient sans direction jeudi en Asie tout en restant au-dessus du seuil de 50 dollars, les marchés...


-Voir toutes les nouvelles du pétrole en Asie

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 21:17

Le pétrole termine au plus haut en deux ans à Londres et en …

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé lundi au plus haut depuis deux...

lundi 25 septembre 2017 à 18:41

Loi hydrocarbures: Hulot défend "l'axe principal" …

Paris: La loi sur l'interdiction de la production d'hydrocarbures est "l'axe principal" du plan climat du gouvernement, a défendu lundi le ministre...

lundi 25 septembre 2017 à 18:12

Le pétrole grimpe avec le référendum du Kurdistan irakien

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement lundi en fin d'échanges européens, les investisseurs craignant que le référendum du Kurdistan irakien sur...

lundi 25 septembre 2017 à 15:48

Frontières et pétrole: Erdogan veut sanctionner les kurdes d…

Istanbul: Le président turc Recep Tayyip Erdogan, furieux contre le référendum d'indépendance au Kurdistan irakien, a annoncé lundi une prochaine fermeture de...

lundi 25 septembre 2017 à 15:19

Le pétrole, surveillant le Kurdistan irakien, ouvre en hauss…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait lundi à l'ouverture, aidé par des propos du président...

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite