Menu
RSS
A+ A A-

Le brut dégringole, miné par la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole chutaient toujours fortement jeudi en fin d'échanges européens, ébranlés après l'annonce par la Réserve fédérale américaine (Fed) du ralentissement progressif dans les prochains mois de ses importantes mesures de soutien à l'économie des États-Unis et la publication d'un indicateur chinois morose.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 102,81 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 3,25 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 2,82 dollars, à 95,42 dollars.

Les prix du pétrole effaçaient ainsi en une séance presque tous leurs gains de ces derniers jours, au cours desquels ils avaient été poussés à des plus hauts depuis plusieurs mois en raison des tensions géopolitiques au Moyen-Orient.

"Ce fut une journée dans le rouge, avec les prix du brut chutant à cause du renforcement du dollar et d'un indicateur chinois franchement mauvais", décrivait Michael Hewson, de CMC Markets.

"Il semble apparaître la crainte que le retrait graduel des stimulus, en raison d'une amélioration des indicateurs économiques, puisse faire s'éterniser la reprise", ajoutait-il.

En prévision de la poursuite de l'amélioration de l'économie américaine, la Fed a annoncé mercredi le retrait progressif de ses mesures de soutien à la première économie mondiale.

L'institution monétaire américaine devrait graduellement diminuer ses injections de liquidités dans le circuit financier du pays (85 milliards de dollars par mois) à partir de la fin de cette année, pour un arrêt au milieu de l'année prochaine.

Le dollar s'est trouvé renforcé par la perspective d'une décélération de ces injections, ces dernières diluant la valeur du billet vert.

Or le renforcement du billet vert rend plus coûteux les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine, comme c'est le cas du brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Nous sommes actuellement inquiets de l'impact (de la hausse du dollar) sur la demande de pétrole dans les marchés émergents à cause de l'affaiblissement de leur monnaie face au dollar", rapportait Olivier Jakob, de Petromatrix. La roupie indienne et le real brésilien sont particulièrement affectés.

La plus grande partie de la croissance de la demande mondiale d'or noir provient actuellement des pays émergents, Inde et Chine en tête.

C'est d'ailleurs pourquoi la publication d'un mauvais indicateur chinois jeudi lestait également les prix du pétrole.

La Chine a enregistré en juin sa plus forte contraction de la production manufacturière depuis neuf mois, selon l'indice PMI des directeurs d'achat publié par la banque HSBC.

Ce nouvel indice du ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale a été mal reçu par les investisseurs, pour qui il augure d'une moindre demande de brut en Chine, deuxième consommateur d'or noir de la planète.

fah



(AWP / 20.06.2013 18h31)


Commenter Le brut dégringole, miné par la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 12:15

Le pétrole recule avant le point mensuel de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole cédaient du terrain lundi en cours d'échanges européens alors que des représentants de l'Opep et de ses...

lundi 21 août 2017 à 11:28

Pétrole: Total va racheter Maersk Oil pour 7,45 milliards de…

Paris: Total va racheter la société d'exploration-production pétrolière danoise Maersk Oil pour 7,45 milliards de dollars, une opération majeure qui va lui...

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite