Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute après la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient fortement jeudi en cours d'échanges européens, minés par l'annonce d'un ralentissement progressif des mesures de soutien monétaire à l'économie américaine et la publication d'un mauvais indicateur chinois.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 103,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,17 dollars par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet, dont c'est le dernier jour de cotation, perdait 2,19 dollars, à 96,05 dollars.

"Le pétrole s'inscrit en nette baisse suite à la hausse surprise des stocks (de brut) aux États-Unis et aux conclusions du FOMC (Comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine, ndlr)", expliquaient les analystes de Saxo Banque.

Le président de la Fed Ben Bernanke a annoncé mercredi comment l'institution comptait resserrer petit à petit sa politique monétaire, actuellement très accommodante.

Les énormes injections mensuelles de liquidités de la Fed, à hauteur de 85 milliards de dollars par mois, pourraient ainsi être diminuées dès la fin de l'année pour un arrêt au milieu de l'année prochaine.

Cette perspective pèse sur les cours du pétrole car ces liquidités ont tendance à inciter les investissements dans les actifs risqués tels que le pétrole.

Pour l'analyste Olivier Jakob, chez Petromatrix, la hausse du dollar, autre conséquence du resserrement attendu de la politique monétaire américaine, faisait également chuter les cours du brut.

En effet, le renforcement du billet vert rend plus coûteux les achats d'actifs libellés dans la monnaie américaine, comme c'est le cas du brut, pour les investisseurs munis d'autres devises.

"Nous sommes actuellement inquiets de l'impact (de la hausse du dollar) sur la demande de pétrole dans les marchés émergents à cause de l'affaiblissement de leur monnaie face au dollar", détaillait M. Jakob. La roupie indienne et le real brésilien sont particulièrement affectés.

Or, la plus grande partie de la croissance de la demande mondiale d'or noir provient actuellement des pays émergents, Inde et Chine en tête.

La publication d'un mauvais indicateur chinois pesait d'ailleurs également sur les prix du pétrole jeudi, pointaient les analystes de Commerzbank.

La Chine a enregistré en juin sa plus forte contraction de la production manufacturière depuis neuf mois, selon l'indice PMI des directeurs d'achat publié par la banque HSBC.

C'est un nouvel indice du ralentissement de la croissance dans la deuxième économie mondiale, plus grande consommatrice d'or noir derrière les États-Unis.

Enfin, la hausse surprise des stocks de pétrole américains, communiquée officiellement mercredi, n'aidait pas les cours du brut.

Selon le Département américain de l'Énergie (DoE), les réserves américaines de pétrole ont augmenté de 300.000 barils la semaine dernière, un mauvais signe pour la demande d'or noir aux États-Unis.

rp



(AWP / 20.06.2013 12h31)


Commenter Le brut chute après la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 27 juillet 2017 à 15:44

Le pétrole, affecté par des prises de bénéfices, ouvre en ba…

New York: Les prix du pétrole reculaient légèrement à l'ouverture jeudi à New York, les investisseurs engrangeant quelques profits après un rebond...

jeudi 27 juillet 2017 à 13:19

Statoil dégage de larges bénéfices au 2T grâce aux cours du …

Oslo: Le géant pétrolier norvégien Statoil a présenté jeudi des résultats trimestriels meilleurs que prévu grâce à la remontée du prix des...

jeudi 27 juillet 2017 à 12:26

Le pétrole profite de la baisse des stocks américains et du …

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens après avoir atteint un nouveau plus haut en près de...

jeudi 27 juillet 2017 à 09:21

Royal Dutch Shell profite de la meilleure forme des cours du…

Londres: Le géant pétrolier Royal Dutch Shell a publié jeudi un bénéfice net en hausse de 31,5% au deuxième trimestre, profitant du...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:51

TechnipFMC triple son bénéfice net au 2e trimestre

Paris: Le groupe franco-américain de services pétroliers TechnipFMC a annoncé jeudi un triplement de son bénéfice net au deuxième trimestre grâce à...

jeudi 27 juillet 2017 à 08:19

Total continue à profiter de la remontée des cours du pétrol…

Paris: Total a continué à bénéficier du redressement des cours du pétrole au deuxième trimestre et publié des résultats meilleurs que prévu...

jeudi 27 juillet 2017 à 05:25

Le pétrole fait une pause en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la baisse jeudi en raison de prises de bénéfices après un net rebond provoqué ces derniers...

mercredi 26 juillet 2017 à 21:02

Le pétrole soutenu par une nouvelle chute des stocks américa…

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole ont terminé en hausse mercredi, stimulés par l'annonce d'une baisse des réserves de brut, d'essence...

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite