Menu
RSS
A+ A A-

Le brut à l'équilibre à New York, en attendant les stocks et la Fed

prix-du-petrole New York New York : Le pétrole a débuté la séance proche de l'équilibre mercredi à New York, les investisseurs se plaçant sur la réserve en attendant les chiffres sur les stocks de brut aux Etats-Unis et la fin d'une réunion très attendue de la banque centrale américaine.

Vers 13H15 GMT/15h15 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet, qui avait terminé la veille à son plus haut en neuf mois, cédait 2 cents à 98,42 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

"Le pétrole a fortement grimpé hier, aidé par l'anticipation d'une baisse des réserves de pétrole dans le pays et dans le sillage de la nette hausse des indices à Wall Street", a remarqué Bill Baruch de iiTrader.com.

"Ce matin, les investisseurs procèdent à des prises de profits et consolident leurs positions avant la publication du rapport" du département américain de l'Energie, a ajouté le courtier en énergie.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les réserves auraient reculé de 400.000 barils lors de la semaine achevée le 14 juin.

Pour la fédération professionnelle API, qui a publié ses propres chiffres mardi soir, les réserves américaines ont plongé de 4,3 millions de barils la semaine dernière.

Autre raison pour les investisseurs de se placer en retrait: "Tout le monde retient son souffle et guette les commentaires de la Réserve fédérale (Fed)" plus tard dans la journée, dans le communiqué qui conclura la réunion de deux jours de son Comité de politique monétaire ou lors de la conférence de presse de son président Ben Bernanke, a relevé Matt Smith, de Schneider Electric.

Dans le but de soutenir l'économie américaine, la Fed injecte actuellement 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain, ce qui a notamment pour effet de stimuler les investissements dans les actifs risqués tels que le pétrole.

"Si la Fed indique qu'elle envisage de ralentir ses aides à l'économie plus tôt qu'anticipé, l'appétit pour le risque va disparaître et le prix du pétrole va reculer", selon Phil Flynn, de Price Futures Group.

"Si la Fed signale qu'elle poursuivra pendant encore longtemps ses mesures de soutien, alors les courtiers vont faire progresser encore un peu plus le cours du brut et peut-être le faire passer au-dessus des 100 dollars", a-t-il ajouté.

rp



(AWP / 19.06.2013 15h46)


Commenter Le brut à l'équilibre à New York, en attendant les stocks et la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite