Menu
RSS
A+ A A-

Le brut hésite, le marché attend la Fed et les stocks américains

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole hésitaient mardi en fin d'échanges européens, dans un marché attentiste à la veille de la communication du niveau des stocks américains de brut et de la clôture de la réunion de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 105,47 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, stable par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour juillet gagnait 4 cents, à 97,81 dollars.

Les prix du pétrole se sont montrés hésitants mardi, oscillant entre pertes et gains durant toute la séance.

Pour Addison Armstrong de Tradition Energy, les opérateurs rechignaient à prendre des positions alors que se tient mardi et mercredi la réunion du Comité de politique monétaire de la Fed.

Les marchés attendent avec impatience le résultat de cette réunion, surtout sur la question de la longévité du programme de rachats d'actifs de la Fed.

La banque centrale américaine injecte actuellement 85 milliards de dollars par mois de liquidités dans le système financier, via des rachats d'obligations d'État et de titres hypothécaires, dans le but de soutenir l'économie américaine.

Ces injections ont notamment pour effet de stimuler les investissements dans les actifs à risque, tels que le pétrole.

Les investisseurs attendaient également les statistiques hebdomadaires relatives aux stocks américains de pétrole brut, qui seront délivrées mercredi par le Département américain de l'Énergie (DoE).

Le marché prévoit "une baisse des stocks la semaine dernière", indiquait M. Armstrong.

Un tel recul serait accueilli comme un signe positif pour la vigueur de la demande de pétrole aux États-Unis, premier consommateur mondial d'or noir, et soutiendrait les cours du brut à la hausse.

La semaine précédente, le DoE avait enregistré une hausse inattendue des réserves de brut du pays.

Les troubles en Syrie et en Turquie agissaient également en faveur d'une progression des prix du pétrole.

L'engagement des États-Unis à apporter leur aide à l'opposition armée syrienne, alors que la Russie soutient le régime du président Bachar al-Assad, fait craindre une aggravation du conflit, voire la déstabilisation de la région, grande productrice d'or noir.

La Turquie, où le gouvernement a menacé d'avoir recours à l'armée pour contrer la contestation, inquiète également.

"La Syrie et la Turquie ne sont peut-être pas des producteurs de pétrole très importants mais ils jouent un rôle important dans la stabilité de la région", soulignait-on chez Commerzbank.

"Des oléoducs clés passent par le territoire turc", rappelaient-ils.

rp



(AWP / 18.06.2013 18h31)


Commenter Le brut hésite, le marché attend la Fed et les stocks américains


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite