Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule dans un marché attentiste avant la Fed

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, dans un marché s'interrogeant sur le futur de la politique monétaire expansionniste de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août valait 105,22 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 25 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 20 cents, à 97,57 dollars.

Après avoir clôturé en baisse lundi, les cours du pétrole continuaient d'évoluer en territoire négatif mardi, suite à des rumeurs de diminution prochaine du soutien de la Fed à l'économie américaine, estimaient les analystes d'ETX Capital News.

La Fed, qui réunit mardi et mercredi son comité de politique monétaire, injecte actuellement 85 milliards de dollars de liquidités dans le système financier américain, via des rachats d'obligations du Trésor et de titres hypothécaires.

Or, ces injections ont tendance à stimuler les investissements dans les actifs risqués, tels que le pétrole.

La moindre perspective de réduction de ces énormes mesures de soutien pèse donc sur les cours du pétrole.

Le recul des cours du brut était toutefois limité par les tensions géopolitiques au Moyen-Orient, qui ont poussé ces derniers jours les prix du baril au plus haut depuis plusieurs mois.

"Il y a deux sources d'inquiétudes : la Syrie et la Turquie", détaillaient les analystes de Commerzbank.

L'engagement des États-Unis à doper leur aide à l'opposition armée syrienne, alors que la Russie soutient le régime du président Bachar al-Assad, fait craindre une aggravation du conflit, voire la déstabilisation de la région, grande productrice d'or noir.

"La Syrie et la Turquie ne sont peut-être pas des producteurs de pétrole très importants mais ils jouent un rôle important dans la stabilité de la région", soulignait-on chez Commerzbank.

La Turquie, où le gouvernement a menacé d'avoir recours à l'armée pour contrer la contestation, est un important pays de transit pour le pétrole de la région.

"Des oléoducs clés passent par le territoire turc", rappelaient ainsi les experts de Commerzbank.

jh



(AWP / 18.06.2013 12h42)


Commenter Le brut recule dans un marché attentiste avant la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 18:24

Fin des hydrocarbures: le Sénat rejette à nouveau le texte s…

Paris: Le Sénat à majorité de droite a rejeté à nouveau lundi le projet de loi sur la fin de la recherche...

lundi 18 décembre 2017 à 18:06

Le pétrole monte un peu, le marché avance à tâtons

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement lundi en fin d'échanges européens dans un marché sans direction forte après avoir intégré la...

lundi 18 décembre 2017 à 17:58

Les prix des carburants quasi stables en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises sont restés quasi stables la semaine dernière, selon des chiffres officiels publiés...

lundi 18 décembre 2017 à 17:11

Statoil investit jusqu'à 2,9 mds USD dans un champ de Petrob…

Oslo: Le groupe pétrolier norvégien Statoil a annoncé lundi l'acquisition de 25% du champ Roncador exploité par le brésilien Petrobras dans le...

lundi 18 décembre 2017 à 16:06

La holding russe Sistema va payer des dommages record à Rosn…

Moscou: La justice russe a confirmé lundi en appel la condamnation de la holding Sistema à verser des dommages gigantesques au géant...

lundi 18 décembre 2017 à 15:32

Le pétrole new-yorkais ouvre en hausse, suit la grève au Nig…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais avançait à l'ouverture lundi, suivant la situation au Nigéria où l'entrée en grève de travailleurs...

lundi 18 décembre 2017 à 12:20

Brésil: nouvelle étape pour Total sur le champ de pétrole Li…

Paris: Le groupe français Total a annoncé lundi avoir pris sa décision d'investissement pour lancer le développement "à grande échelle" du champ...

lundi 18 décembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, le nombre de puits actifs aux Etats-Unis a…

Londres: Les prix du pétrole profitaient lundi en cours d'échanges européens de la faiblesse du dollar et de la baisse du nombre...

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite