Menu
RSS
A+ A A-

Le brut grimpe fortement, le WTI au plus haut depuis 9 mois

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole grimpaient fortement vendredi en fin d'échanges européens, marquant des records depuis plusieurs mois, en raison des inquiétudes sur l'offre de brut en provenance du Moyen-Orient.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en août, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, valait 105,99 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,04 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet grimpait de 99 cents, à 97,68 dollars.

Vers 14H00 GMT, le Brent a atteint son plus haut depuis début avril, à 106,64 dollars tandis que le WTI a marqué un maximum depuis neuf mois à 98,25 dollars.

"En plus de la faiblesse du dollar, ce sont surtout les risques d'approvisionnement qui entraînent les prix du pétrole", expliquaient les analystes de Commerzbank.

"Des inquiétudes du côté de l'offre de pétrole résultant des tensions en Syrie ont poussé le WTI au dessus des 98 dollars pour la première fois depuis neuf mois", abondaient les experts de IG.

Les États-Unis ont nettement durci leur position face au régime syrien en l'accusant clairement, pour la première fois, d'avoir eu recours aux armes chimiques, et notamment à du gaz sarin, dans sa guerre contre les rebelles.

Washington s'est donc désormais dit prêt à apporter une aide militaire aux insurgés, sans toutefois préciser le type de soutien militaire envisagé.

D'autres développements susceptibles de réduire l'offre d'or noir inquiètent les opérateurs : les manifestations en Turquie, important pays de transit pétrolier, la baisse de la production en Libye ou encore les élections en Iran.

Les Iraniens élisent vendredi leur président, qui doit succéder à Mahmoud Ahmadinejad, lors d'un scrutin jugé non libre et équitable par l'ONU.

"Aucun changement de direction n'est attendu puisque aucun des représentants de l'opposition n'a été autorisé à se présenter; autrement dit les sanctions imposées à Téhéran devraient rester en place, ce qui prive le marché d'un million de barils par jour", estimait-on chez Commerzbank.

En guise de représailles contre l'Iran, qu'ils accusent de tenter de se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, les Occidentaux ont décrété un embargo financier et pétrolier depuis juillet 2012.

Ces sanctions ont fait plonger les exportations de brut iranien, ce qui a fortement déstabilisé l'économie iranienne.

Enfin, la publication de statistiques maussades sur l'économie américaine vendredi a pu paradoxalement soutenir les cours du brut.

Le recul de la confiance des consommateurs mesurée par l'Université du Michigan en juin n'est pas bon signe pour la demande de pétrole des États-Unis, premier consommateur d'or noir du monde, mais plaide en faveur du maintien des mesures d'aides de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Ces mesures d'aide ont tendance à stimuler les achats de pétrole puisqu'elles accroissent la liquidité disponible sur les marchés et affaiblissent le billet vert, ce qui rend les actifs libellés en dollar plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

rp



(AWP / 14.06.2013 18h46)


Commenter Le brut grimpe fortement, le WTI au plus haut depuis 9 mois


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 26 juillet 2017 à 18:22

Le pétrole monte face à la baisse des réserves américaines

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur hausse mercredi en fin d'échanges européens, galvanisés par la baisse hebdomadaire des réserves américaines, selon...

mercredi 26 juillet 2017 à 17:34

Nigeria: une dizaine de membres d'une mission d'exploration …

Kano (nigeria): Une dizaine de membres d'une équipe d'exploration pétrolière ont été enlevés dans le nord-est du Nigeria lors d'une embuscade attribuée...

mercredi 26 juillet 2017 à 16:44

USA: chute plus importante que prévu des stocks de brut au 2…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une chute deux fois plus importante que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis...

mercredi 26 juillet 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York anticipant une baisse …

New York: Les prix du pétrole montaient à l'ouverture mercredi à New York, encouragés par l'anticipation d'une nouvelle baisse des réserves de...

mercredi 26 juillet 2017 à 13:07

Le pétrole monte, les réserves américaines auraient reculé l…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens, soutenus par la baisse des réserves américaines selon les premières données...

mercredi 26 juillet 2017 à 06:42

L'embellie se poursuit en Asie pour le pétrole

Singapour: Les cours du pétrole demeuraient orientés en nette hausse, mercredi en Asie, en raison d'estimations d'une forte baisse des réserves américaines...

mardi 25 juillet 2017 à 23:36

Colombie: oléoduc hors service depuis près de deux mois à ca…

Bogota: L'oléoduc Caño Limon-Coveñas, le deuxième plus important de Colombie, est hors service depuis près de deux mois suite à des attaques...

mardi 25 juillet 2017 à 21:06

Le pétrole dopé par les promesses de l'Arabie saoudite

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi, entraînés par l'engagement de l'Arabie saoudite à limiter ses...

mardi 25 juillet 2017 à 18:11

Le pétrole grimpe, soutenu par l'Arabie saoudite

Londres: Les cours du pétrole montaient nettement mardi en fin d'échanges européens, dopés par les propos rassurants de l'Arabie saoudite lors de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite