Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, dopé par des craintes sur l'offre

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole montaient vendredi en cours d'échanges européens, des tensions géopolitiques au Moyen-Orient alimentant des craintes sur l'offre de brut de la région.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour de cotation, valait 105,36 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 41 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 40 cents, à 97,09 dollars.

Le Brent et le WTI ont atteint vendredi en cours de séance européenne, 105,60 dollars et 97,30 dollars leur plus haut depuis respectivement début mai et début avril.

"En plus de la faiblesse du dollar, c'est surtout les risques d'approvisionnement qui entraînent les prix du pétrole", expliquaient les analystes de Commerzbank.

"Des facteurs géopolitiques ont alimenté le sentiment haussier du marché, avec les élections iraniennes, des tensions grandissantes en Turquie et les risques persistants en Syrie et en Libye", détaillaient les experts Marex Spectron.

Les Iraniens élisent vendredi leur président, qui doit succéder à Mahmoud Ahmadinejad, lors d'un scrutin jugé non libre et équitable par l'ONU.

"Aucun changement de direction n'est attendu puisque aucun des représentants de l'opposition n'a été autorisé à se présenter; autrement dit les sanctions imposées à Téhéran devraient rester en place, ce qui prive le marché d'un million de barils par jour", estimait-on chez Commerzbank.

En guise de représailles contre l'Iran, qu'ils accusent de tenter de se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, les Occidentaux ont décrété un embargo financier et pétrolier depuis juillet 2012.

Ces sanctions ont fait plonger les exportations de brut iranien selon l'Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep), ce qui a fortement déstabilisé l'économie iranienne.

D'autres développements susceptibles de réduire l'offre d'or noir inquiètent les opérateurs : les manifestations en Turquie, important pays de transit pétrolier, la baisse de la production en Libye, ou encore la crise en Syrie, où les États-Unis ont finalement décidé d'aider les rebelles.

Par ailleurs, "les marchés feront également attention à l'évolution de production industrielle américaine pour mai", rappelait Andrey Kryuchenkov, de VTB Capital.

Ces statistiques sont attendues vendredi à 13H15 GMT, moins d'une heure avant celles sur la confiance des consommateurs mesurées par l'université du Michigan.

Elles permettront aux opérateurs de confirmer ou d'infirmer les données encourageantes publiées la veille sur la santé de l'économie américaine, première consommatrice de brut de la planète.

fah



(AWP / 14.06.2013 12h56)


Commenter Le brut monte, dopé par des craintes sur l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 11 décembre 2017 à 05:53

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie, les investisseurs craignant qu'une hausse de la production américaine ne réduise à néant...

dimanche 10 décembre 2017 à 13:29

Pétrole: le Koweït s'attend à un rééquilibrage du marché à l…

Koweït: Le ministre koweïtien du pétrole Essam al-Marzouk a déclaré dimanche que le marché international du pétrole brut devrait se rééquilibrer au...

vendredi 08 décembre 2017 à 21:36

Le pétrole termine en hausse à la suite d'une fuite en mer d…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse vendredi, après la détection d'une légère fuite de...

vendredi 08 décembre 2017 à 18:08

Le pétrole décolle avec les importations chinoises

Londres: Les cours du pétrole montaient vendredi en fin d'échanges européens profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 15:33

Le pétrole ouvre en hausse à New York, profitant des importa…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais montait fortement à l'ouverture vendredi, profitant du niveau très élevé des importations chinoises de brut...

vendredi 08 décembre 2017 à 12:08

Le pétrole monte, galvanisé par les importations chinoises

Londres: Les prix du pétrole remontaient vendredi en cours d'échanges européens, profitant de la hausse marquée des importations chinoises de brut en...

vendredi 08 décembre 2017 à 11:11

Le chinois Sinopec poursuit le groupe pétrolier vénézuélien …

Pékin: Le conglomérat d'Etat chinois Sinopec poursuit aux Etats-Unis le groupe pétrolier vénézuélien PDVSA pour des factures impayées mais cette procédure est...

vendredi 08 décembre 2017 à 05:57

Le pétrole quasi inchangé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient quasi inchangés en Asie vendredi, dans l'attente de nouvelles données.

jeudi 07 décembre 2017 à 21:22

Des achats à bon compte font rebondir le pétrole new-yorkais

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole new-yorkais et londonien a terminé en hausse jeudi, rebondissant après les pertes concédées la veille...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite