Menu
RSS
A+ A A-

Le brut chute, pénalisé par des craintes sur la demande mondiale

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole poursuivaient leur chute mardi en fin d'échanges européens, plombés par la publication d'un rapport de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) mettant en évidence une demande toujours fragile face à une offre d'or noir en hausse.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 102,55 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 1,40 dollar par rapport à la clôture de lundi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 85 cents à 94,92 dollars.

"Les prix du pétrole ont dérapé après que l'Opep a signalé une hausse de sa production en mai tout en maintenant sa prévision de demande mondiale de brut pour 2013", expliquait Michael Hewson, analyste chez CMC Markets.

Selon le rapport mensuel de l'Opep publié mardi, les douze États-membres du cartel ont produit 30,567 millions de barils par jour (mbj) en mai, contre 30,462 mbj en avril, dépassant leur plafond collectif fixé à 30 mbj.

Face à cette augmentation de l'offre --venant principalement de l'Arabie saoudite et de l'Angola--, la demande mondiale reste déprimée: l'Opep l'a revue en très légère baisse, à 89,65 mbj, contre une précédente estimation de 89,66 mbj.

Cette prévision pourrait de plus "être sujette à une révision à la baisse, non seulement dans les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), mais également dans les économies émergentes", a prévenu le cartel.

La demande européenne s'est ainsi contractée pour le vingtième mois consécutif en avril.

Par contre, la demande américaine montre des signes encourageants de reprise, a noté l'Opep.

Les opérateurs auront l'occasion d'en savoir plus sur la demande du premier consommateur mondial de brut mercredi, à l'occasion de la publication hebdomadaire des stocks de brut du pays.

En fin de séance européenne, les prix du pétrole ont un peu limité leurs pertes, à cause des tensions en Libye et dans le Soudan du Sud.

"De récentes perturbations en Libye ont fait repasser la production de pétrole en Libye (quatrième producteur de pétrole d'Afrique, ndlr) sous le niveau d'avant la guerre de 1,6 mbj", a souligné Tamas Varga, du courtier PVM.

Selon les déclarations du ministre libyen du pétrole à l'agence officielle LANA news, ces perturbations ont causé un déficit de production de 250.000 barils par jour.

La recrudescence des tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud ces derniers jours inquiète également les opérateurs.

Après être revenu dimanche sur une série d'accords avec le Soudan du Sud sur la sécurité et le pétrole, le gouvernement soudanais a formellement notifié mardi aux compagnies pétrolières qu'elles devaient bloquer le transit du pétrole sud-soudanais.

Le Soudan du Sud a hérité de 75% des réserves de pétrole lors de la partition en juillet 2011 mais dépend des infrastructures soudanaises pour exporter son or noir.

rp



(AWP / 11.06.2013 18h32)


Commenter Le brut chute, pénalisé par des craintes sur la demande mondiale


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

jeudi 14 décembre 2017 à 12:41

Le pétrole hésite, les prévisions de l'AIE et de l'Opep dive…

Londres: Les prix du pétrole oscillaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens dans un marché qui peine à digérer les rapports mensuels...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite