Menu
RSS

Demande mondiale de brut: l'Opep maintient sa prévision pour 2013

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu mardi quasiment inchangée sa prévision de demande mondiale de brut pour 2013, mais prévenu qu'elle pourrait la réviser à la baisse en cas de détérioration du climat économique.

Le cartel qui pompe environ 35% du pétrole mondial, table sur une demande de 89,65 millions de barils par jour (mbj), selon son rapport mensuel, contre 89,66 mbj il y a un mois.

Le demande mondiale de brut devrait ainsi augmenter de 0,78 mbj par rapport à 2012, une hausse portée essentiellement par la Chine et par les pays non membres de l'OCDE (Organisation pour la coopération et le développement économiques).

"La prévision actuelle pourrait être sujette à une révision à la baisse, non seulement dans les pays membres de l'OCDE, mais également dans les économies émergentes", a toutefois estimé l'Opep.

Pour le 20e mois consécutif, la demande européenne de pétrole a baissé en avril. "Les attentes concernant la consommation de brut dans la région pour 2013 se sont une nouvelle fois affaiblies par rapport aux projections du mois dernier", a expliqué le cartel.

Malgré les craintes d'un affaiblissement de la demande mondiale de brut, le cartel avait décidé fin mai de reconduire son plafond de production lors d'une réunion ministérielle à Vienne, tout en se disant prêt à agir si besoin pour préserver les prix de l'or noir.

L'Iran continue de son côté de subir les effets des sanctions imposées par la communauté internationale, notamment un embargo européen sur le pétrole, en raison de son programme nucléaire controversé, selon le rapport.

La République islamique, qui produisait 3,63 mbj en 2011, a vu sa production baisser à 2,97 mbj en 2012, selon des estimations basées sur des sources secondaires de l'Opep.

En mai, le pays ne fournissait que 2,64 mbj (contre 2,68 mbj en avril), n'arrivant qu'à la 5e place des producteurs de l'Opep, alors qu'il était encore en 2e position en 2011 derrière l'Arabie Saoudite.

rp



(AWP / 11.06.2013 13h00)


Commenter Demande mondiale de brut: l'Opep maintient sa prévision pour 2013

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 28 juin 2017 à 18:50

Le pétrole monte grâce au repli des réserves américaines d'e…

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des réserves d'essence et...

mercredi 28 juin 2017 à 16:49

USA: hausse surprise des stocks de brut, les réserves d'esse…

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une hausse surprise la semaine dernière aux Etats-Unis tandis que les réserves d'essence...

mercredi 28 juin 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York avant un rappor…

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en légère baisse mercredi à New York, le marché attendant avec fébrilité...

mercredi 28 juin 2017 à 12:58

Le pétrole baisse un peu, l'offre surabondante pèse

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, la surabondance persistante de l'offre pesant de nouveau sur...

mercredi 28 juin 2017 à 07:51

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient à la baisse mercredi en Asie, les investisseurs craignant une hausse des stocks de brut américain.

mardi 27 juin 2017 à 21:08

Le pétrole porté par l'anticipation d'une baisse des stocks

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en nette hausse mardi à New York et à Londres, soutenus par l'anticipation...

mardi 27 juin 2017 à 18:14

Le pétrole se reprend, aidé par l'accès de faiblesse du doll…

Londres: Les cours du pétrole poursuivaient leur reprise mardi en fin d'échanges européens, aidés notamment par un accès de faiblesse du dollar...

mardi 27 juin 2017 à 15:47

Le pétrole ouvre en hausse, porté par la faiblesse du dollar

New York: Les cours du pétrole ont débuté la séance en hausse mardi à New York, portés par un accès de faiblesse...

mardi 27 juin 2017 à 15:08

Rosneft se dit victime d'une "puissante attaque informa…

Moscou: Le géant russe du pétrole Rosneft s'est dit victime mardi d'une "puissante attaque informatique" visant ses serveurs, précisant que sa production...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite