Menu
RSS
A+ A A-

Les cours reculent un peu dans un marché attentiste

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient légèrement mardi en cours d'échanges européens, toujours affectés par les mauvais chiffres sur la conjoncture chinoise, dans un marché attentiste avant la publication du rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 103,35 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 60 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 42 cents à 95,35 dollars.

"Les mauvais chiffres chinois du week-end continuent à peser sur les prix", indiquaient les analystes de Commerzbank.

Pékin a publié ce week-end une série d'indicateurs pointant le ralentissement de la croissance du pays, deuxième consommateur de pétrole brut au monde.

"Étant donné que la plus grande part de la progression prévue de la demande mondiale de pétrole doit venir de la Chine, il est compréhensible que les marchés réagissent négativement à ces dernières données", soulignait Tamas Varga, du courtier PVM.

Par ailleurs, les opérateurs attendaient avec anxiété le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), qui doit être publié mardi et dont les données relatives à la demande seront très attentivement regardées.

"A moins que la demande ne se rétablisse, le marché du pétrole restera en surcapacité, ce qui ne plaide pas en faveur d'un redressement des prix dans le futur", expliquaient les experts de Commerzbank.

L'Agence américaine d'information sur l'Énergie (EIA), qui dépend du Département américain de l'Énergie (DoE), a d'ailleurs revu en très forte hausse, lundi, son estimation des réserves mondiales de pétrole de schiste techniquement exploitables.

L'EIA estime maintenant les réserves mondiales de pétrole de schiste à 345 milliards de barils contre 32 milliards en 2011, ce qui augmente de 11% les réserves totales de pétrole de la planète.

"Cependant, il n'y a pas eu jusqu'ici de production significative de gaz et de pétrole de schiste autre part qu'aux États-Unis donc (ce rapport) ne permet pas d'en déduire une augmentation de l'offre", prévenaient les analystes de Commerzbank.

jq



(AWP / 11.06.2013 12h56)


Commenter Les cours reculent un peu dans un marché attentiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

samedi 21 octobre 2017 à 15:33

Pétrole: l'Irak accroît sa production dans le sud (ministre)

Bagdad: L'Irak a accru depuis samedi de 200.000 barils par jour sa production pétrolière dans le sud du pays pour compenser celle...

vendredi 20 octobre 2017 à 21:10

Le pétrole monte légèrement, prudent face à la situation en …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en légère hausse vendredi à l'issue d'une séance hésitante, les investisseurs gardant un oeil sur...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:25

Chevron suspend ses opérations dans le Kurdistan irakien

New York: Le géant pétrolier américain Chevron a annoncé vendredi suspendre "temporairement" ses opérations au Kurdistan irakien, région secouée par des tensions...

vendredi 20 octobre 2017 à 18:05

Le pétrole remonte dans un marché hésitant

Londres: Les cours du pétrole se retournaient à la hausse vendredi en fin d'échanges européens dans un marché hésitant sur la semaine...

vendredi 20 octobre 2017 à 15:20

Le pétrole, gardant un oeil sur l'Irak, ouvre en baisse à Ne…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York baissait vendredi à l'ouverture, alors que les tensions en Irak...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:49

A Kirkouk, le retour des employés irakiens du pétrole chassé…

Bay hassan (irak): Ils ont renfilé leurs combinaisons grises et inspectent leurs installations en attendant le feu vert pour reprendre le pompage...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:23

Ordonnances: la CGT pétrole décidera mercredi des modalités …

Paris: La CGT pétrole, qui a menacé lundi de lancer une grève dans le secteur faute de l'ouverture "immédiate" d'une négociation pour...

vendredi 20 octobre 2017 à 12:13

Le pétrole en berne, la situation s'apaise en Irak

Londres: Les prix du pétrole reculaient à nouveau vendredi en cours d'échanges européens alors que les Kurdes irakiens indépendantistes ont ouvert le...

jeudi 19 octobre 2017 à 21:09

Le pétrole termine en baisse, les inquiétudes sur l'Irak s'a…

NYC/Cours de clôture: Le prix des barils de pétrole cotés à New York et à Londres ont terminé en baisse jeudi, perdant...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite