Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en baisse à New York, fragilisé par des chiffres chinois

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du pétrole ont fini en légère baisse lundi à New York, les investisseurs faisant preuve de prudence face à des indicateurs décevants en Chine, le deuxième consommateur mondial de brut, et reprenant leur souffle après une avancée solide en fin de semaine dernière.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a reculé de 26 cents à 95,77 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 103,95 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en baisse de 61 cents par rapport à la clôture de vendredi.

"Même si la baisse n'est pas flagrante, les investisseurs commencent à s'inquiéter pour la Chine", a remarqué Bart Melek de TD Securities.

Pékin a en effet publié ce week-end de nouveaux indicateurs jugés décevants par les experts: la hausse de la production industrielle s'est établie en mai à 9,2% sur un an, contre 9,3% en avril, et la hausse des prix à la consommation a ralenti à 2,1% sur un an en mai, contre 2,4% en avril.

Les importations de pétrole de la Chine en mai ont aussi déçu: bien qu'atteignant un plus haut en quatre mois, elles sont inférieures de 6% à la même période de l'année dernière.

"Même si ces indicateurs ne sont pas si mauvais en soi, ils se conjuguent à d'autres chiffres pas terribles, comme ceux de la production manufacturière, et amènent les investisseurs à s'interroger sur l'évolution de la croissance chinoise dans les mois à venir", a relevé M. Melek.

Pour Robert Yawger de Mizuho Securities USA, les courtiers ont aussi procédé à des prises de bénéfices après la forte progression des cours vendredi.

Stimulé par l'annonce de créations d'emplois aux États-Unis en mai supérieures aux attentes des analystes, le prix du baril de brut à New York était alors monté jusqu'à 96,39 dollars.

"On fait face à des difficultés dès qu'on approche de la barre des 97 ou 98 dollars", a remarqué M. Yawger. "Trois fois depuis début avril on a évolué entre 97 et 98 dollars, et à chaque fois, le marché a échoué à passer au-delà. Aussi les courtiers retirent leur position quand on se trouve près de ces niveaux", a-t-il noté.

Le recul des cours du brut a toutefois été limité par la montée des tensions entre le Soudan et le Soudan du Sud "alors que les deux pays se rapprochent de la confrontation après la décision par le Soudan de ne plus autoriser le transit du pétrole sud-soudanais sur son sol", a ajouté M. Yawger.

Khartoum accuse en effet son voisin, devenu indépendant il y a deux ans, de soutenir les rebelles.

Or Juba, qui produit selon lui environ 350'000 barils de pétrole par jour, n'a pas d'autre option pour vendre son or noir que de passer par le Soudan.

Le pétrole sud-soudanais avait pourtant recommencé à transiter par le Soudan en avril, après une interruption de plus d'un an due à la montée des tensions entre les deux pays, en particulier autour du partage des recettes et du coût du transit.

rp



(AWP / 11.06.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en baisse à New York, fragilisé par des chiffres chinois


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite