Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, miné par des craintes sur la demande chinoise

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole reculaient toujours lundi en fin d'échanges européens, sous la pression d'indicateurs chinois décevants, alors que les investisseurs prenaient quelques bénéfices après la forte progression des prix en fin de semaine dernière.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 104,10 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 46 cents par rapport à la clôture de vendredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 27 cents, à 95,75 dollars.

"Presque tous les chiffres chinois pour mai publiés au cours du week-end ont été plus faibles qu'attendu, notamment la croissance du crédit, la production industrielle, les investissements et la construction", a souligné Ross Strachan, analyste chez Capital Economics.

La hausse de la production industrielle s'est par exemple établie en mai à 9,2% sur un an, contre 9,3% en avril, et la hausse des prix à la consommation a ralenti à 2,1% sur un an en mai, contre 2,4% en avril, a rapporté le Bureau national des statistiques (BNS).

Ces indicateurs décevants inquiètent les investisseurs attentifs à la conjoncture économique du deuxième consommateur de brut de la planète.

Les importations de pétrole de la Chine en mai ont particulièrement déçu: bien qu'atteignant un plus haut en quatre mois, elles sont inférieures de 6% par rapport à la même période l'année dernière.

Les analystes de Commerzbank attribuaient principalement cette baisse à la maintenance des raffineries et aux restrictions à l'exportation de produits pétroliers raffinés.

"Cela dit, la faiblesse de l'environnement économique en Chine a certainement aussi contribué à la moindre demande", ajoutaient-il.

Les cours du pétrole, également affectés par des prises de bénéfices après une forte hausse des cours vendredi sur fond d'amélioration du marché du travail américain, limitaient toutefois leurs pertes à quelques dizaines de cents, en raison de l'inquiétude autour du pétrole du Soudan du Sud.

"La recrudescence des problèmes autour des livraisons de pétrole en provenance du Soudan du Sud devrait éviter une plus grande correction des prix", soulignaient les analystes de Commerzbank.

Dimanche, le Soudan a annoncé la suspension de neuf accords avec le Soudan du Sud, dont celui sur le pétrole, car il accuse le pays, devenu indépendant il y a deux ans, de soutenir les rebelles.

La veille, le président soudanais Omar el-Béchir avait ordonné l'arrêt du transit du pétrole du Soudan du Sud.

Le pétrole sud-soudanais avait pourtant recommencé à transiter par le Soudan en avril, après une interruption de plus d'un an due à la montée des tensions entre les deux pays, en particulier autour du partage des recettes et du coût du transit.

Le Soudan du Sud, qui produit environ "360.000 barils par jour" rappelle le courtier Traditions Energy, a hérité de 75% des réserves de pétrole lors de la partition en juillet 2011 mais dépend des infrastructures soudanaises pour exporter son or noir.

rp



(AWP / 10.06.2013 18h36)


Commenter Le brut recule, miné par des craintes sur la demande chinoise


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite