Menu
RSS
A+ A A-

Le brut finit en nette hausse, rassuré par l'emploi américain

prix-du-petrole (reprise de vendredi soir)</p(reprise de vendredi soir):

(reprise de vendredi soir)


New York - Les cours du pétrole ont fini en nette hausse vendredi à New York et à Londres, accueillant d'un bon oeil l'annonce d'une amélioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis, le premier consommateur de brut au monde, après quelques hésitations en début de séance.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet a terminé sur une hausse de 1,27 dollar à 96,03 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a fini à 104,56 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 95 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Les opérateurs new-yorkais, qui ont initialement accueilli avec prudence les chiffres très attendus de l'emploi aux Etats-Unis, jugés cruciaux pour évaluer la solidité de la reprise économique du géant américain, ont peu à peu retrouvé de l'appétit pour le brut.

Après une baisse de plus de 1 dollar dans la matinée, les cours ont terminé sur une très nette hausse.

Si le taux de chômage a légèrement augmenté en mai par rapport au mois précédent à 7,6%, contre 7,5% jusqu'ici, les Etats-Unis ont annoncé vendredi que le pays avait créé 175'000 emplois en mai, soit mieux que les 159'000 embauches nettes attendues.

"Les courtiers ont eu peur que ces chiffres globalement supérieurs aux attentes ne risquent de déclencher un ralentissement précipité des mesures de soutien de la Réserve fédérale" américaine (Fed) à l'économie, a noté David Bouckhout, de TD Securities.

La Fed, qui injecte actuellement 85 milliards de dollars par mois dans le système financier américain via des rachats d'actifs, a averti que sa politique pourrait être durcie dans les prochains mois si la reprise américaine devenait de plus en plus vigoureuse.

Et puis, "le marché s'est rappelé les chiffres décevants de l'ISM manufacturier cette semaine et s'est rendu compte qu'on était encore loin des objectifs de la Fed pour le marché de l'emploi", à savoir un taux de chômage abaissé à 6,5% contre 7,6% actuellement.

Au-delà de la politique monétaire américaine, ce rapport montre que "le marché du travail continue à s'améliorer aux Etats-Unis", a commenté Jennifer Lee, économiste de BMO Capital Markets.

"Plus d'emplois que prévu ont été créés, ce qui soutient le marché car cela signifie que notre économie produit des emplois, que davantage de personnes utiliseront de l'essence pour aller au travail et dépenseront de l'argent dans les biens et services", a renchéri Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

La semaine prochaine, les opérateurs se pencheront sur d'autres indicateurs pour tenter de confirmer l'amélioration de la conjoncture économique, avec les ventes de détail en mai jeudi et la production industrielle en mai vendredi notamment.

En Chine, le second consommateur de pétrole de la planète, le marché regardera ce week-end les chiffres de la production industrielle en mai et de la balance commerciale.

Sur le front de l'offre, "l'escalade des tensions en Syrie notamment est toujours au centre des préoccupations, le marché craignant une propagation des violences au reste du Moyen-Orient et des perturbations de l'approvisionnement en brut", a aussi souligné M. Lipow.

rp



(AWP / 10.06.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en nette hausse, rassuré par l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite