Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, soutenu par l'emploi américain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole s'affichaient en hausse vendredi en fin d'échanges européens, aidés par l'amélioration du marché du travail aux Etats-Unis, premier consommateur d'or noir de la planète.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 104,63 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 1,01 dollar par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 1,23 dollar, à 95,98 dollars.

"Les cours du pétrole ont hésité sur le caractère positif ou négatif du rapport sur l'emploi - ce qui a donné lieu à d'impressionnantes oscillations des prix - avant de finir la journée en hausse", observait David Jones, analyste chez IG.

Selon les chiffres publiés vendredi à Washington par le département américain du Travail, les créations d'emplois ont continué d'augmenter en mai, même si le taux de chômage officiel a lui aussi progressé, à 7,6%.

La première économie mondiale a créé 175'000 emplois de plus qu'elle n'en a détruit ce mois-là, alors que les analystes tablaient sur 159'000 embauches nettes.

"Plus d'emplois que prévu ont été créés, ce qui soutient le marché car cela signifie que notre économie produit des emplois, que davantage de personnes utiliseront de l'essence pour aller au travail et dépenseront de l'argent dans les biens et services", a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

"Le marché du travail continue à s'améliorer aux Etats-Unis", a commenté Jennifer Lee, économiste de BMO Capital Markets. "Ce sont des chiffres corrects, mais pas fabuleux non plus", a-t-elle toutefois nuancé.

Les opérateurs auront l'occasion d'évaluer, la semaine prochaine, la vigueur de l'amélioration de la conjoncture économique aux États-Unis à l'occasion de la publication d'une série d'indicateurs économiques.

Sont notamment attendus les ventes de détail en mai jeudi et la production industrielle en mai vendredi.

D'autres statistiques permettant d'évaluer la demande de la Chine, second consommateur de pétrole de la planète, seront par ailleurs rendues publiques ce week-end. Il s'agit notamment de la production industrielle en mai et de la balance commerciale.

rp



(AWP / 07.06.2013 19h03)


Commenter Le brut monte, soutenu par l'emploi américain


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

jeudi 14 décembre 2017 à 17:28

Produits pétroliers: hausse de la consommation française en …

Paris: Les livraisons de produits pétroliers en France ont progressé de 2,7% en novembre sur un an, avec une hausse du fioul...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:47

"Force majeure" autour de l'oléoduc Forties en mer…

Londres: Le groupe pétrochimique Ineos a déclaré l'état de "force majeure" après l'arrêt pour cause de fêlure du principal olédoduc pétrolier de...

jeudi 14 décembre 2017 à 16:12

Le Liban donne son feu vert pour les premières explorations …

Beyrouth: Le gouvernement libanais a approuvé jeudi une offre présentée par un consortium alliant le groupe pétrolier français Total, l'italien ENI et...

jeudi 14 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole, plombé par l'offre américaine, ouvre en baisse à…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais reculait à l'ouverture jeudi, plombé par la progression constante de la production américaine de brut...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite