Menu
RSS
A+ A A-

Le brut monte, le marché rassuré sur la demande américaine

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, portés par la baisse des stocks de brut américains, un signe positif pour la demande du premier consommateur d'or noir de la planète.

Vers 16H30 GMT (18H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 103,61 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 39 cents par rapport à la clôture de mardi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance gagnait 45 cents à 93,76 dollars.

Après avoir évolué de façon erratique mardi, les prix du pétrole augmentaient mercredi en fin d'échanges européens, la publication des stocks de pétrole brut aux États-Unis ayant rassuré le marché sur la demande américaine.

"Une grosse chute des réserves américaines de brut a soutenu les cours du pétrole mercredi après-midi", indiquait Matt Basi, de CMC Markets.

Selon les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Énergie (DoE) publiées mercredi, les réserves de brut ont baissé de 6,3 millions de barils la semaine dernière, quinze fois plus que prévu par les experts interrogés par l'agence Dow Jones Newswire (-400.000 barils), mais dans la ligne du recul annoncé par la fédération professionnelle API (-7,8 millions de barils).

La semaine d'avant, ces stocks s'étaient affichés au plus haut depuis 31 ans, selon les données hebdomadaires du DoE et même depuis 82 ans selon les données mensuelles.

Selon le DoE, les réserves de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de 2,6 millions de barils à 123,3 millions de barils, soit près de trois fois plus que prévu par les analystes, qui tablaient sur une hausse de 1 million de barils seulement.

De leur côté, les réserves d'essence ont reculé de 400.000 barils, à 218,8 millions de barils, contredisant les experts qui avaient misé sur une progression de 500.000 barils.

Selon l'API, les stocks d'essence ont aussi diminué, ce qui est cohérent avec le démarrage de la saison estivale des grands déplacements en voiture.

Cette baisse des stocks pourrait signifier un regain de la demande de pétrole aux États-Unis, le premier consommateur d'or noir de la planète, même si certains analystes invitaient à la prudence.

Une partie de la chute des stocks provient de la baisse des importations de brut aux États-Unis, "ce qui devrait probablement avoir un impact baissier sur les cours, puisque cela souligne la surcapacité du marché du pétrole américain", estimait Torbjørn Kjus, analyste de DNB Bank.

Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE), les États-Unis deviendront d'ici 2015 le premier producteur de pétrole hors Opep, à la place de la Russie, grâce à l'exploitation des pétroles non conventionnels (pétrole de schiste notamment).

Du côté de l'offre, les tensions géopolitiques au Moyen-Orient soutenaient les cours du brut mercredi.

"Les tensions au Moyen-Orient où la situation s'enlise en Syrie après le rapport français sur l'utilisation d'armes chimiques, la rébellion en Turquie mais aussi les négociations qui tournent en rond avec l'Iran, sont autant d'éléments qui maintiennent la pression (à la hausse) sur les cours", détaillaient les analystes de Saxo Bank.

En Turquie, la persistance de violentes manifestations depuis vendredi, au cours desquelles deux personnes sont mortes, inquiétait le marché, le pays étant un important pays de transit pour le brut et jouxtant les régions riches en pétrole du nord de l'Irak.

fah



(AWP / 05.06.2013 19h00)


Commenter Le brut monte, le marché rassuré sur la demande américaine


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite