Menu
RSS
A+ A A-

En légère baisse dans un marché incertain

prix-du-petrole Londres Londres : Les cours du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, des inquiétudes sur l'offre prenant le dessus sur des spéculations sur la hausse de la demande américaine à la veille de la publication hebdomadaire des stocks de brut américains.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 101,88 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 18 cents par rapport à la clôture de lundi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 40 cents à 93,04 dollars.

Après avoir progressé lundi, les prix du brut reculaient légèrement mardi, dans un marché prudent à la veille de la publication du rapport hebdomadaire du Département américain de l'Énergie (DoE), qui fera état du niveau des stocks de pétrole brut dans le pays.

"La saison estivale des grands déplacements en voiture a maintenant commencé aux États-Unis et les opérateurs anticipent une augmentation conjoncturelle de la demande de pétrole", indiquaient les analystes de CMC Markets.

"Les stocks américains de brut n'ont pas beaucoup diminué jusqu'ici, les statistiques attendues (mercredi) seront donc particulièrement suivies", précisaient-ils.

Les données délivrées la semaine précédente avaient en effet mis en évidence des stocks au plus haut depuis le début de la publication de ces statistiques hebdomadaires en 1982, et d'un sommet depuis mai 1931 selon des chiffres mensuels du DoE.

Toutefois, ces attentes de hausse de la demande aux États-Unis ne parvenaient pas à soutenir les prix du pétrole mardi en raison d'inquiétudes autour de l'offre d'or noir.

Les violentes manifestations en Turquie, au cours desquelles deux personnes sont mortes ces derniers jours, inquiètent les analystes.

"La Turquie est un important pays de transit pour le brut et jouxte les régions riches en pétrole du nord de l'Irak", expliquaient les analystes de Commerzbank.

Les experts de la banque allemande s'inquiétaient également de l'interruption depuis ce week-end, en raison de problèmes techniques, de la production de pétrole de l'important gisement Buzzard en mer du Nord, dont sortent habituellement 200.000 barils de brut par jour.

Le marché restait par ailleurs dans l'attente "d'une information tangible sur la longévité des mesures de relance (de la Réserve fédérale américaine, la Fed)", expliquait Shavaz Dhalla, analyste chez Spreadex.

La contraction, pour la première fois depuis six mois, de l'activité manufacturière aux États-Unis, selon l'indice ISM publié lundi, avait alimenté l'espoir d'un maintien de la politique monétaire très accommodante de la Fed.

La publication de cet indicateur décevant avait soutenu les prix du brut lundi, car cette politique, par le biais d'injections de liquidités dans le système financier américain, a pour effet de stimuler les investissements dans les matières premières.

Mais tant que les perspectives de la politique monétaire de la Fed sont incertaines, "la volatilité devrait persister", prévenait Shavaz Dhalla.

jq



(AWP / 04.06.2013 13h00)


Commenter En légère baisse dans un marché incertain


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 12:43

Le pétrole monte un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi, en cours d'échanges européens, dans un marché prudent avant la publication des données...

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite