Menu
RSS
A+ A A-

Asie: le brut en baisse après indicateurs décevants en Chine et aux USA

prix-du-petrole Singapour Singapour : Le pétrole était en baisse mardi en Asie après la publication la veille d'indicateurs décevants dans les deux premières économies mondiales, la Chine et les Etats-Unis, également premiers consommateurs d'énergie de la planète.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet perdait 34 cents, à 93,11 dollars, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison à même échéance cédant 4 cents, à 102,02 dollars.

Après la forte hausse à la clôture mardi sous l'effet d'une baisse du dollar qui favorise les achats d'investisseurs dotés d'autres devises, le pétrole reculait "à cause des indicateurs économiques en Chine", notait Victor Shum chez IHS Purvin and Gertz à Singapour.

Selon les chiffres définitifs publiés lundi par la banque HSBC, la production manufacturière en Chine s'est contractée en mai pour la première fois depuis sept mois, et bien plus que prévu, signe supplémentaire "que la croissance chinoise ralentit", a relevé Victor Shum.

L'indice PMI des directeurs d'achat publié par la banque est tombé à 49,2, soit un chiffre inférieur aux estimations publiées fin mai, qui faisaient état d'un indice à 49,6. Il s'agissait déjà de la première contraction de ce secteur d'activités depuis sept mois.

Un indice supérieur à 50 marque une expansion de l'activité manufacturière et un indice inférieur à cette limite, signifie une contraction.

Les attentes d'une accélération de l'économie chinoise en 2013, après des signes de reprise fin 2012, semblent pour le moment mal placées.

Les données mitigées publiées en mai --exportations, production d'électricité, stocks de charbon...-- montrent que l'activité reste molle, sans que soient perceptibles les prémices d'une nouvelle accélération.

L'an dernier, la Chine, deuxième économie mondiale, a connu sa plus faible croissance en 13 ans, à 7,8%. Pékin a arrêté pour 2013 un objectif de croissance de 7,5%.

Sur le premier trimestre, le produit intérieur brut (PIB) a augmenté de 7,7% en rythme annuel, après un léger rebond à 7,9% au quatrième trimestre 2012.

L'économie américaine inquiète également les marchés même si la Réserve fédérale semble avoir donné des gages d'un maintien de sa politique monétaire accommodante.

Selon un indice publié lundi par l'association professionnelle ISM, l'activité des industries manufacturières américaines s'est contractée contre toute attente en mai pour la première fois depuis novembre. Il s'est établi à 49%, marquant la limite entre hausse et contraction de l'activité, pour la première fois depuis six mois.

D'autre part, dans la construction, les dépenses ont moins progressé que prévu en avril.

Le pétrole avait cependant terminé en forte hausse lundi, soutenus par la baisse du dollar et l'attente, précisément, de la prorogation des mesures d'aide de la banque centrale américaine (Fed).

Le baril de "light sweet crude" avait avancé de 1,48 dollar à 93,45 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), tandis qu'à Londres, le Brent avait fini à 102,06 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 1,67 dollar par rapport à la clôture de vendredi.

fah



(AWP / 04.06.2013 06h32)


Commenter Asie: le brut en baisse après indicateurs décevants en Chine et aux USA


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 18 octobre 2017 à 12:35

Le pétrole monte un peu, aidé par les stocks américains et l…

Londres: Les prix du pétrole montaient un peu mercredi en cours d'échanges européens, portés par des données encourageantes sur les réserves américaines...

mercredi 18 octobre 2017 à 10:28

pétrole: Bagdad demande à BP de revenir "au plus vite…

Bagdad: Le ministre irakien du pétrole Jabbar al-Louaibi a demandé mercredi à la compagnie British Petroleum (BP) "de prendre au plus vite...

mercredi 18 octobre 2017 à 07:50

Le pétrole à la hausse en Asie

hong kong: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, bénéficiant des estimations de la fédération professionnelle American...

mardi 17 octobre 2017 à 21:07

Tout en surveillant l'Irak, le pétrole fait du surplace

NYC/Cours de clôture: Les prix du pétrole coté à New York et à Londres sont restés quasi stables mardi, les investisseurs attendant...

mardi 17 octobre 2017 à 19:23

Bagdad reprend aux Kurdes la quasi-totalité des champs pétro…

Bay hassan (irak): Les troupes gouvernementales irakiennes ont repris mardi la quasi-totalité des champs pétroliers de la province de Kirkouk après le...

mardi 17 octobre 2017 à 18:18

Le pétrole recule, la situation semble se stabiliser en Irak

Londres: Les cours du pétrole reculaient mardi en fin d'échanges européens alors que les marchés semblaient rassurés de voir les combattants kurdes...

mardi 17 octobre 2017 à 17:47

La crise entre Bagdad et les Kurdes rend le marché du pétrol…

Londres: Les tensions entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak menacent la production d'or noir, et pourraient mener à une...

mardi 17 octobre 2017 à 15:21

Le pétrole porté à New York par les tensions au Moyen-Orient

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York montait mardi à l'ouverture, soutenu par un regain de tensions...

mardi 17 octobre 2017 à 13:10

Le conflit entre l'Irak et le Kurdistan pourrait faire monte…

Londres: Alors que le conflit s'intensifie entre le gouvernement irakien et les indépendantistes kurdes d'Irak, les marchés surveillaient avec inquiétude la situation...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite