Menu
RSS
A+ A A-

L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)

prix-du-petrole Bagdad Bagdad : L'Irak est en discussions avec des compagnies pétrolières étrangères implantées sur son sol pour abaisser son objectif de plafond de production à long terme en raison de la demande mondiale en baisse, a annoncé le plus haut responsable chargé des énergies lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Hussein Chahristani, vice-Premier ministre chargé des questions relatives au pétrole, a expliqué que Bagdad était en train de renégocier tous les contrats signés en 2009 afin d'abaisser ses objectifs de production à plein régime.

Le but de la manoeuvre, a-t-il dit, est d'étaler la production sur une période plus longue. Il a également fait part de son espoir que le baril se maintienne au-delà de 90 dollars, alors qu'il a chuté à environ 92 dollars ces derniers jours.

Au final, l'Irak, dont les revenus proviennent quasi entièrement de l'exploitation des hydrocarbures, entend revoir son objectif de production maximale de 12 millions de barils par jour (mbj) à 9 mbj.

"Nous avons revu nos objectifs pour tous les champs", a déclaré M. Chahristani lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Les champs concernés par ces mesures avaient été attribués à des compagnies étrangères en 2009 lors d'enchères publiques qui lui avaient permis d'affermir sa position dans le cercle des grands producteurs mondiaux de pétrole.

Lorsqu'on lui a demandé si cela signifiait que tous les contrats attribués en 2009 allaient être révisés, M. Chahristani a répondu: "oui, c'est cela. Dans certains cas, nous pourrions décidé de maintenir la production au niveau stipulé dans les contrats, car il est possible de continuer à produire (dans certains champs) sur une période plus longue, selon nos estimations".

"Certains (contrats) ont déjà été revus et finalisés, d'autres sont toujours en négociation", a indiqué M. Chahristani qui n'a toutefois pas souhaité préciser quels champs étaient concernés.

Bien que ce nouveau scénario permettrait à l'Irak de produire un maximum de 9 mbj, M. Chahristani a estimé qu'entre 5 et 6 mbj rapporteraient suffisamment "pour répondre à nos besoins".

"Notre budget est établi sur la base (d'un baril) à 90 dollars", a-t-il souligné. "Nous espérons que les prix se maintiendront au-dessus de 90 dollars. Dans le cas contraire, nous devrons revoir notre budget. Mais nous ne nous attendons pas à une baisse en-deçà de 90 dollars".

Selon le vice-Premier ministre, les prévisions de demande mondiale de pétrole revues à la baisse ont motivé les calculs irakiens.

"La demande ne s'annonce pas exceptionnelle pour les années à venir", a-t-il dit. "Nous pensons que cela ne vaut pas le coup d'investir des sommes colossales dans le développement de champs pour y atteindre des capacités de production supérieures, si nous ne nous servons pas de ces infrastructures pour produire du pétrole que nous ne pourrons de toute façon pas vendre parce que la demande est insuffisante".

Dans un rapport publié le mois dernier, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait jugé que l'exploitation du pétrole non conventionnel en Amérique du nord allait créer une "onde de choc" pour le marché pétrolier mondial, comparable dans ses effets à la hausse de la demande chinoise pour l'or noir.

A l'heure actuelle, l'Irak produit environ 3,5 mbj dont 2,6 mbj sont destinés à l'exportation. Mais il compte doper sa production et ses exportations pour financer sa reconstruction et son économie, dévastée par les guerres et les sanctions imposées après la première guerre du Golfe.

Selon l'AIE, l'Irak a des réserves prouvées de pétrole de 143,1 milliards de barils, parmi les plus vastes au monde.

rp



(AWP / 03.06.2013 13h15)


Commenter L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)


La Production de pétrole dans le monde


lundi 24 juillet 2017

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

mercredi 19 juillet 2017

Libye: la compagnie pétrolière NOC vise 1,25 million b/j fin…

Benghazi (libye): Le président de la Compagnie nationale libyenne de Pétrole (NOC) Moustafa Sanalla a annoncé mercredi que la production de pétrole...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: l'Opep voit une baisse de la demande pour sa produc…

Londres: L'Opep anticipe une baisse de la demande mondiale pour sa production l'année prochaine, face à l'augmentation des pompages de producteurs de...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: la production augmente, soutenue par le Nigeria et …

Paris: La production de pétrole brut de l'Opep a augmenté en juin par rapport au mois précédent, soutenue principalement par le Nigeria...

mercredi 12 juillet 2017

Pétrole: les compagnies doivent devenir "compatibles…

Istanbul: Les compagnies pétrolières doivent affronter le double défi d'une abondance de l'offre de pétrole et devenir "compatibles" avec un monde bas...

mardi 11 juillet 2017

Norvège: la production de pétrole baisse de 5% en juin

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en juin mais reste supérieure...

mardi 11 juillet 2017

Pétrole: une baisse de la consommation est possible d'ici 20…

Istanbul: La demande mondiale de pétrole pourrait baisser d'ici la moitié du siècle si la lutte contre le réchauffement climatique porte ses...

jeudi 22 juin 2017

Pétrole: les réductions de l'offre à leur plus haut niveau e…

Koweït: Le ministre koweïtien du Pétrole Essam al-Marzouk a annoncé jeudi que la conformité des pays producteurs aux réductions de l'offre avait...

mercredi 21 juin 2017

Norvège: la production pétrolière baisse de 5% en mai

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a baissé de 5% en mai, a annoncé mercredi...


-Voir toutes les actualités de la production de pétrole

Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 24 juillet 2017 à 14:36

Pétrole: l'Arabie saoudite accentue sa réduction de l'offre

Saint-Pétersbourg: L'Arabie saoudite a promis lundi d'accentuer ses efforts de réduction de l'offre de pétrole et pressé les autres pays exportateurs, réunis...

lundi 24 juillet 2017 à 12:58

Le pétrole remonte, l'Arabie Saoudite limite ses exportation…

Londres: Les prix du pétrole remontaient légèrement lundi en cours d'échanges européens, l'Arabie saoudite ayant déclaré vouloir limiter ses exportations après la...

lundi 24 juillet 2017 à 05:56

Le pétrole en légère hausse en Asie

Singapour: Les cours du brut étaient orientés en légère hausse lundi, avant la réunion ministérielle de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

lundi 24 juillet 2017 à 05:07

Pétrole: croissance économique ralentie au Moyen-Orient

Dubaï: La croissance économique au Moyen-Orient et en Afrique du nord est en passe de connaître un ralentissement considérable cette année alors...

vendredi 21 juillet 2017 à 20:58

Le pétrole termine en nette baisse, marché tourné vers l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont signé une nette baisse vendredi, perdant le terrain gagné la veille sur fond d'inquiétudes...

vendredi 21 juillet 2017 à 18:34

Le pétrole baisse dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole baissaient vendredi en fin d'échanges européens, les investisseurs optant pour la prudence avant l'annonce du décompte hebdomadaire...

vendredi 21 juillet 2017 à 15:25

Le pétrole ouvre en baisse à New York, la production de l'Op…

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en baisse vendredi à New York, souffrant d'inquiétudes sur le niveau de production de...

vendredi 21 juillet 2017 à 13:32

Nigeria: l'ex-ministre du Pétrole embourbée dans les affaire…

Lagos: Les affaires judiciaires s'accumulent autour de l'ex-ministre du Pétrole du Nigeria, donnant une idée de l'ampleur de la corruption au sein...

vendredi 21 juillet 2017 à 12:11

Le pétrole monte un peu avant les réunions de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole montaient quelque peu vendredi en cours d'échanges européens, sur fond de spéculations avant des réunions des pays...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite