Menu
RSS
A+ A A-

L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)

prix-du-petrole Bagdad Bagdad : L'Irak est en discussions avec des compagnies pétrolières étrangères implantées sur son sol pour abaisser son objectif de plafond de production à long terme en raison de la demande mondiale en baisse, a annoncé le plus haut responsable chargé des énergies lors d'un entretien accordé à l'AFP.


Hussein Chahristani, vice-Premier ministre chargé des questions relatives au pétrole, a expliqué que Bagdad était en train de renégocier tous les contrats signés en 2009 afin d'abaisser ses objectifs de production à plein régime.

Le but de la manoeuvre, a-t-il dit, est d'étaler la production sur une période plus longue. Il a également fait part de son espoir que le baril se maintienne au-delà de 90 dollars, alors qu'il a chuté à environ 92 dollars ces derniers jours.

Au final, l'Irak, dont les revenus proviennent quasi entièrement de l'exploitation des hydrocarbures, entend revoir son objectif de production maximale de 12 millions de barils par jour (mbj) à 9 mbj.

"Nous avons revu nos objectifs pour tous les champs", a déclaré M. Chahristani lors d'un entretien accordé à l'AFP.

Les champs concernés par ces mesures avaient été attribués à des compagnies étrangères en 2009 lors d'enchères publiques qui lui avaient permis d'affermir sa position dans le cercle des grands producteurs mondiaux de pétrole.

Lorsqu'on lui a demandé si cela signifiait que tous les contrats attribués en 2009 allaient être révisés, M. Chahristani a répondu: "oui, c'est cela. Dans certains cas, nous pourrions décidé de maintenir la production au niveau stipulé dans les contrats, car il est possible de continuer à produire (dans certains champs) sur une période plus longue, selon nos estimations".

"Certains (contrats) ont déjà été revus et finalisés, d'autres sont toujours en négociation", a indiqué M. Chahristani qui n'a toutefois pas souhaité préciser quels champs étaient concernés.

Bien que ce nouveau scénario permettrait à l'Irak de produire un maximum de 9 mbj, M. Chahristani a estimé qu'entre 5 et 6 mbj rapporteraient suffisamment "pour répondre à nos besoins".

"Notre budget est établi sur la base (d'un baril) à 90 dollars", a-t-il souligné. "Nous espérons que les prix se maintiendront au-dessus de 90 dollars. Dans le cas contraire, nous devrons revoir notre budget. Mais nous ne nous attendons pas à une baisse en-deçà de 90 dollars".

Selon le vice-Premier ministre, les prévisions de demande mondiale de pétrole revues à la baisse ont motivé les calculs irakiens.

"La demande ne s'annonce pas exceptionnelle pour les années à venir", a-t-il dit. "Nous pensons que cela ne vaut pas le coup d'investir des sommes colossales dans le développement de champs pour y atteindre des capacités de production supérieures, si nous ne nous servons pas de ces infrastructures pour produire du pétrole que nous ne pourrons de toute façon pas vendre parce que la demande est insuffisante".

Dans un rapport publié le mois dernier, l'Agence internationale de l'énergie (AIE) avait jugé que l'exploitation du pétrole non conventionnel en Amérique du nord allait créer une "onde de choc" pour le marché pétrolier mondial, comparable dans ses effets à la hausse de la demande chinoise pour l'or noir.

A l'heure actuelle, l'Irak produit environ 3,5 mbj dont 2,6 mbj sont destinés à l'exportation. Mais il compte doper sa production et ses exportations pour financer sa reconstruction et son économie, dévastée par les guerres et les sanctions imposées après la première guerre du Golfe.

Selon l'AIE, l'Irak a des réserves prouvées de pétrole de 143,1 milliards de barils, parmi les plus vastes au monde.

rp



(AWP / 03.06.2013 13h15)


Commenter L'Irak compte abaisser ses objectifs de production maximale (ministre)

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 02 décembre 2016 à 20:51

Le pétrole monte encore dans le sillage de l'Opep

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a monté vendredi, signant une troisième séance de hausse après l'annonce d'un accord de limitation de l'offre...

vendredi 02 décembre 2016 à 18:18

Le pétrole souffle après sa hausse post-accord de l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient légèrement vendredi en fin d'échanges européens après s'être envolés mercredi avec la décision de l'Opep de...

vendredi 02 décembre 2016 à 15:20

Après deux jours d'envol, le pétrole stagne à New York

New York: Les cours du pétrole ont ouvert proches de l'équilibre vendredi à New York, les investisseurs effectuant des rééquilibrages après deux...

vendredi 02 décembre 2016 à 12:50

Le pétrole reprend son souffle après ses gains post-Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu vendredi en cours d'échanges européens, reprenant leur souffle après avoir fortement grimpé depuis l'annonce...

vendredi 02 décembre 2016 à 08:28

Biocarburants: les agriculteurs européens dénoncent un coup …

Paris: Inadmissible ! Les cultivateurs européens sont dans une colère noire après la proposition surprise de la Commission européenne de freiner le...

vendredi 02 décembre 2016 à 07:05

Aux USA, les producteurs de pétrole sont en embuscade après …

New York: En annonçant une réduction marquée de son offre, l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) risque d'ouvrir une brèche pour...

vendredi 02 décembre 2016 à 05:16

Le pétrole recule en Asie

Singapour: Les cours du pétrole reculaient vendredi en Asie tout en restant au dessus de la barre des 50 dollars, l'accord conclu...

jeudi 01 décembre 2016 à 20:54

Le pétrole reste porté par l'Opep et finit en forte hausse

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont fortement monté jeudi et poursuivi ainsi l'envol entamé la veille après l'annonce d'un accord...

jeudi 01 décembre 2016 à 18:28

BP valide un investissement massif dans le Golfe du Mexique

Londres: Le géant pétrolier britannique BP a donné jeudi son feu vert à un nouvel investissement massif dans un projet de plateforme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite