Menu
RSS
A+ A A-

Le brut tente de remonter, le marché digère les stocks US

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole tentaient de se reprendre jeudi en fin d'échanges européens, digérant des statistiques faisant état d'un nouveau bond des stocks de brut aux Etats-Unis, à niveau record en 31 ans, mais aussi d'une chute plus forte que prévu des réserves d'essence dans le pays.

Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 102,62 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en hausse de 19 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance grimpait de 53 cents à 93,66 dollars.

Après avoir passé l'essentiel de la séance en baisse, à la suite d'une chute de près de deux dollars mercredi, les cours du baril sont repassés en terrain positif après la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE).

Le DoE a pourtant fait état d'un bond de 3 millions de barils des stocks américains de pétrole brut la semaine dernière, à un nouveau niveau record depuis le début de la publication de ces statistiques en 1982. Selon les chiffres mensuels du département de l'Energie, il s'agit d'un record depuis mai 1931.

Cette hausse prenait à rebours les anticipations des analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, qui avaient tablé sur un recul de 400.000 barils, mais elle restait en-deçà des estimations très maussades de la fédération professionnelle API, qui avait fait état mercredi soir d'un gonflement hebdomadaire de 4,4 millions de barils -- ce qui avait contribué à miner le moral du marché en cours de séance, les opérateurs intégrant l'idée d'une nouvelle forte hausse de ces stocks.

En revanche, le DoE a également annoncé une chute bien plus importante que prévu des stocks d'essence, avec un repli de 1,5 million de barils, huit fois plus fort qu'attendu et un signal encourageant sur la demande américaine à l'orée de la saison estivale des grands déplacements en voiture.

De leur côté, les réserves de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) ont augmenté de 1,9 million de baril, presque dix fois plus que prévu.

Néanmoins, le marché restait dominé par la prudence: ainsi, plus tôt jeudi, le prix du WTI avait été affecté par la légère révision à la baisse du Produit intérieur brut (PIB) américain au premier trimestre, "tombant à son plus bas en quatre semaines", notait Alex Young, du courtier CMC Markets. Alors que la reprise économique aux Etats-Unis, premier consommateur de brut de la planète, reste convalescente, "les opérateurs peinent à voir d'où viendra la demande pour ces stocks croissants" d'or noir, ajoutait-il.

Enfin, le marché demeurait sur ses gardes à la veille une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) à Vienne.

"L'attention (du marché) reste focalisée sur Vienne, où les ministres de l'Opep discutent du plafond de production, des conditions macroéconomiques actuelles et de l'élection du prochain secrétaire général", indiquait Myrto Sokou, analyste du courtier Sucden.

Les analystes s'attendent à un maintien du plafond de production collectif de l'organisation, fixé à 30 millions de barils par jour (mbj) depuis fin 2011.

Avant ou peu après leur arrivée à Vienne, les chefs des délégations de l'Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Koweït, de l'Irak et de l'Angola ont tenu des propos allant tous dans ce sens, estimant satisfaisant le niveau actuel des prix, tandis qu'à l'inverse, l'Iran et le Venezuela se sont prononcés en faveur d'une baisse de la production du cartel, les cours étant jugés insuffisamment élevés par Téhéran.

rp



(AWP / 30.05.2013 18h45)


Commenter Le brut tente de remonter, le marché digère les stocks US


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite