Menu
RSS
A+ A A-

Opep: le scénario du statu quo se renforce

prix-du-petrole Vienne Vienne : Le scénario d'un maintien du plafond de production de l'Opep s'est renforcé jeudi, la plupart des délégués se rangeant derrière le statu quo prôné par l'influente Arabie saoudite, contre l'Iran et le Venezuela qui défendent une diminution.

Les ministres du Pétrole de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) se réuniront vendredi à Vienne, siège de ce groupe de 12 pays qui assure environ 35% de la production mondiale d'or noir.

Les experts s'attendent à ce qu'ils laissent inchangé le plafond de production collectif du cartel, fixé à 30 millions de barils par jour (mbj) depuis fin 2011.

Avant ou après leur arrivée à Vienne, les chefs des délégations de l'Arabie saoudite, des Emirats Arabes Unis, du Koweït, de l'Irak et de l'Angola ont tenu des propos allant tous dans ce sens.

A l'inverse, l'Iran et le Venezuela se sont prononcés ces jours-ci en faveur d'une baisse de la production du cartel, dans le but de soutenir les cours du brut, jugés insuffisamment élevés par Téhéran.

Parmi les dernières déclarations en date, le ministre irakien du Pétrole Abdel Karim al-Luaybi, s'est prononcé jeudi clairement contre une baisse du plafond, qui risquerait selon lui d'affaiblir l'économie mondiale, et par conséquent la consommation d'or noir.

"Globalement, les objectifs de l'Opep qui visent à stabiliser le marché (pétrolier) sont remplis en ce moment, et nous ne voulons pas provoquer un choc sur le marché qui affecterait l'économie mondiale", a expliqué le ministre à des journalistes.

Un point de vue partagé par son homologue angolais José Botelho de Vasconcelos. "Le marché (pétrolier) va très bien, il se porte bien. La production est bonne, le prix (du brut) est bon", a-t-il dit à la presse jeudi.

Siham Abdulrazzak Razzouqi, représentante du Koweït au conseil des gouverneurs de l'Opep, et qui devrait diriger la délégation koweïtienne vendredi suite à la démission-surprise en début de semaine du ministre en titre, a elle aussi assuré jeudi ne pas voir de raisons de changer le plafond.

Selon le ministre irakien, les pays de l'Opep devraient aussi avancer un peu vendredi sur la délicate désignation du prochain secrétaire général de l'organisation en déterminant des critères de sélection.

"Les ministres de l'Opep vont débattre et approuver des critères de sélection pour ce poste et c'est en soi un succès d'avoir des critères bien définis", a-t-il estimé.

l'Irak avait défendu l'an dernier la candidature de son ancien ministre Thamir Ghadhban pour le poste, également convoité par l'Iran et l'Arabie Saoudite. Faute de consensus, l'Opep avait décidé en décembre dernier de prolonger d'un an les fonctions du Libyen Abdallah El-Badri, qui occupe le poste depuis 2007.

jh



(AWP / 30.05.2013 18h09)


Commenter Opep: le scénario du statu quo se renforce


Les dernières actualités des prix du pétrole

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

mardi 21 novembre 2017 à 10:39

Norvège: production pétrolière plus faible que prévu en octo…

Oslo: La production pétrolière de la Norvège, plus gros producteur d'Europe de l'ouest, a augmenté en octobre, mais ressort en deçà des...

mardi 21 novembre 2017 à 06:01

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Le pétrole rebondissait mardi en Asie, mais les gains demeuraient limités avant une réunion de l'Opep au cours de laquelle le...

lundi 20 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole baisse à dix jours d'une réunion stratégique de l…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en baisse lundi, les investisseurs se montrant prudents...

lundi 20 novembre 2017 à 18:44

Les prix des carburants toujours en hausse en France

Paris: Les prix des carburants vendus dans les stations-service françaises ont continué d'augmenter la semaine dernière, selon des chiffres publiés lundi.

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite