Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule légèrement dans un marché attentiste

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole baissaient légèrement mercredi en cours d'échanges européens, dans un marché attentiste à la veille des chiffres des stocks de brut américains et à deux jours d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep).

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 103,92 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 31 cents par rapport à la clôture de mardi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 66 cents à 94,35 dollars.

Après avoir rebondi mardi au retour d'un long week-end, les prix oscillaient mercredi matin "entre gains et pertes sur des niveaux proches des plus élevés de la semaine" précédente, notaient les analystes de Saxo Bank.

Les opérateurs se montraient attentistes, restant à l'affût des déclarations des ministres des pays membres de l'Opep avant une réunion du cartel prévue vendredi à Vienne.

Le ministre saoudien du pétrole Ali al-Nouaïmi, dont le pays est le principal producteur de l'organisation, a ainsi déclaré mardi à son arrivée dans la capitale autrichienne que le marché était "bien approvisionné" et était "dans un environnement idéal", selon des propos rapportés par l'agence Dow Jones Newswires.

"Un jour auparavant, le ministre de l'Energie des Emirats Arabes Unis avait déjà qualifié le prix actuel de +convenable et juste+. Ces deux commentaires suggèrent que le plafond officiel de production (de l'Opep) sera maintenu à 30 millions de barils par jour", même si la production totale des pays membres dépasse largement ce seuil, estimaient les analystes de Commerzbank.

Le marché restait par ailleurs dans l'attente des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Energie (DoE) sur les stocks pétroliers américains, dont la publication interviendra exceptionnellement jeudi, avec un jour de décalage, en raison du lundi férié aux Etats-Unis. Ces réserves sont considérées comme un baromètre de la demande du pays, premier consommateur mondial de brut.

Selon les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires, les stocks de brut devraient avoir reculé de 400'000 barils. Les stocks de produits distillés (qui incluent le gazole et le fioul de chauffage) sont attendus en hausse de 100'000 barils, et ceux d'essence, très surveillés avant la période estivale des grands déplacements automobiles, devraient avoir diminué de 300'000 barils.

"Même si les chiffres (pour l'ensemble des stocks pétroliers) montreront certainement une baisse, les réserves devraient néanmoins rester à un niveau élevé", soulignait-on chez Commerzbank. Les stocks de brut dans le pays sont actuellement proches de leur niveau record depuis 1982, atteint début mai.

En revanche, le conflit en Syrie semblait peu peser sur les prix de l'or noir mercredi, au lendemain de la levée de l'embargo de l'Union européenne (UE) sur la vente d'armes aux rebelles syriens.

"L'escalade de violence en Syrie n'a qu'un impact limité sur les cours, puisque le recul de la production (du pays)a déjà été pris en compte par le marché", indiquait Andrey Kryuchenkov, analyste chez VTB Capital. Selon le ministre syrien du Pétrole et des Ressources minières Sleimane Abbas, cité mercredi par le quotidien al-Baas, la production pétrolier du pays a chuté de 95% depuis mars 2011.

fah



(AWP / 29.05.2013 13h09)


Commenter Le brut recule légèrement dans un marché attentiste


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 18 décembre 2017 à 06:10

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient en hausse lundi en Asie, portés par le recul du nombre des puits de pétrole en...

dimanche 17 décembre 2017 à 03:19

Pétrole: le vénézuelien PDVSA et le russe Rosneft signent un…

Caracas: Le groupe pétrolier d'état vénézuelien PDVSA a annoncé samedi avoir signé avec la firme russe Rosneft une série d'accords dans les...

vendredi 15 décembre 2017 à 21:04

Le pétrole termine en ordre dispersé après un indicateur amé…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole new-yorkais et londoniens ont terminé en ordre dispersé vendredi, après le recul du nombre hebdomadaire...

vendredi 15 décembre 2017 à 18:18

Le pétrole hésite, entre surproduction et perturbations en m…

Londres: Les cours du pétrole divergaient vendredi en fin d'échanges européens après une semaine volatile, alors que les baisses de production causées...

vendredi 15 décembre 2017 à 15:29

Le pétrole avance à l'ouverture, l'oeil rivé sur la mer du N…

New York: Le prix du pétrole new-yorkais progressait à l'ouverture vendredi, les craintes autour de la fermeture d'un oléoduc en mer du...

vendredi 15 décembre 2017 à 12:14

Le pétrole monte un peu, la production de mer du Nord reste …

Londres: Les prix du pétrole avançaient légèrement vendredi en cours d'échanges européens, les marchés hésitant entre perturbation de la production à court...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:09

Pétrole: le Canadien Cenovus supprime jusqu'à 700 emplois

Montréal: Le producteur de pétrole canadien Cenovus a annoncé jeudi la suppression de 15% de ses effectifs, soit près de 700 emplois...

jeudi 14 décembre 2017 à 21:08

Le pétrole new-yorkais soutenu par la perspective d'une haus…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi à New York, portés par la perspective d'une augmentation des...

jeudi 14 décembre 2017 à 18:09

Le pétrole se reprend mais le marché tâtonne encore

Londres: Les cours du pétrole repartaient à la hausse jeudi en fin d'échanges européens, restant soutenus par la fermeture d'un pipeline en...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite