Menu
RSS
A+ A A-

Le brut perd du terrain dans un marché prudent avant un long week-end

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole perdaient du terrain vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché optant pour la prudence après avoir nettement baissé au cours des jours précédent et avant un week-end de trois jours aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet valait 102,27 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 17 cents par rapport à la clôture de jeudi. Le prix du baril de Brent était tombé jeudi à 100,64 dollars, son niveau le plus bas en trois semaines.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet perdait 34 cents à 93,91 dollars.

"Les deux principaux cours du pétrole ont reculé vendredi malgré un dollar plus faible et des statistiques économiques meilleures que prévu", a commenté Fawad Razaqzada, analyste de GFT Markets.

Les volumes d'échanges sur le marché restaient par ailleurs relativement faibles avant un week-end prolongé, les marchés à New York et Londres restant fermés lundi en raison de jours fériés aux États-Unis et au Royaume-Uni.

Les cours du brut ont subi des pressions sur plusieurs fronts cette semaine, principalement des craintes d'une diminution anticipée du programme de rachats d'actifs de la Réserve fédérale américaine (Fed) et des inquiétudes sur la consommation mondiale d'or noir après la publication d'un indicateur décevant en Chine.

Mercredi, le président de la Fed, Ben Bernanke, avait indiqué, devant la Commission économique du Congrès américain, que si la banque centrale américaine veut éviter un tour de vis "prématuré" de sa politique ultra-accommodante, elle est tout de même prête à ralentir les injections de liquidités dans l'économie si la croissance se raffermit.

Or ces injections de liquidités dans le système financier américain ont pour effet de stimuler les achats d'actifs jugés risqués, comme les matières premières. Une réduction de ces mesures aurait donc l'effet inverse.

En outre, les réserves américaines de brut restent très élevées, proche du niveau record depuis 31 ans atteint début mai, impliquant une demande toujours terne de la première économie mondiale.

En Chine, deuxième plus gros consommateur de pétrole au monde derrière les États-Unis, la production manufacturière s'est contractée en mai, pour la première fois depuis octobre.

Les investisseurs devraient également attendre la tenue d'une réunion de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), dont les membres se retrouveront le 31 mai au siège du cartel à Vienne, avant d'effectuer des mouvements majeurs sur le marché de l'or noir.

Dans son rapport mensuel de mai, le cartel, qui pompe environ 35% du pétrole mondial, avait maintenu sa prévision de mondiale de brut à 89,66 millions de barils par jour (mbj).

Lors de leur précédente réunion, en décembre, les 12 États membres de l'Opep avaient décidé de laisser inchangé le plafond limitant à 30 mbj leur offre totale.

rp



(AWP / 24.05.2013 18h31)


Commenter Le brut perd du terrain dans un marché prudent avant un long week-end


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 24 novembre 2017 à 08:12

Le pétrole en ordre dispersé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient vendredi dans des directions divergentes en Asie, le "light sweet crude" (WTI) enfonçant un plus haut...

jeudi 23 novembre 2017 à 18:10

Le pétrole tâtonne dans un marché perturbé par Thanksgiving

Londres: Les cours du pétrole divergeaient jeudi en fin d'échanges européens alors que les marchés sont restés fermés aux Etats-Unis en raison...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:33

Le pétrole recule un peu, marché fermé aux états-Unis

Londres: Les prix du pétrole baissait légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans une séance atone alors que les marchés resteront fermés...

jeudi 23 novembre 2017 à 12:15

Appel à la grève de la CGT pétrole: mouvement diversement su…

Paris: L'appel à la grève de la CGT pétrole pour "préserver" la convention collective de la branche, remise en cause selon elle...

jeudi 23 novembre 2017 à 06:11

Le pétrole baisse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la baisse, jeudi en Asie, après la forte hausse de la veille, alors que...

jeudi 23 novembre 2017 à 03:33

Pétrole : un cousin de Chavez nommé à la tête de Citgo, fili…

Caracas: Le président vénézuélien Nicolas Maduro a nommé mercredi un cousin de l'ancien dirigeant Hugo Chávez comme président de Citgo, filiale américaine...

mercredi 22 novembre 2017 à 21:10

Le pétrole new-yorkais termine au plus haut depuis juillet 2…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à londres a terminé en forte hausse mercredi, profitant d'une baisse hebdomadaire...

mercredi 22 novembre 2017 à 18:13

Le pétrole profite de la baisse des réserves de brut aux Eta…

Londres: Les cours du pétrole montaient mercredi en fin d'échanges européens, profitant de la baisse des réserves de brut des Etats-Unis la...

mercredi 22 novembre 2017 à 17:16

USA: baisse des stocks de brut et nouveau record de producti…

New York: Les stocks de pétrole brut ont baissé aux Etats-Unis la semaine dernière après deux semaines de hausse surprise de suite...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite