Menu
RSS
A+ A A-

Le brut ouvre en baisse à New York, prudent avant les stocks et la Fed

prix-du-petrole New York New York : Les prix du pétrole ont ouvert en baisse mercredi à New York, dans un marché sur ses gardes avant la sortie des stocks hebdomadaires d'or noir aux États-Unis et une intervention très attendue du patron de la Réserve fédérale américaine (Fed), Ben Bernanke.

Vers 13H10 GMT (15h10 HEC), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juillet, dont c'est le premier jour d'utilisation comme contrat de référence, perdait 25 cents à 95,93 dollars sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les opérateurs attendaient dans la matinée la publication par le Département américain de l'Énergie (DoE) des chiffres des réserves de brut aux Etats-Unis pour la semaine achevée le 17 mai, considérés comme un baromètre phare sur la demande du premier consommateur mondial de pétrole.

La fédération professionnelle API, qui publie ses propres statistiques, a fait état mardi soir d'une hausse de plus de 500.000 barils par jour la semaine dernière "en raison d'un ralentissement de l'activité des raffineries et d'une hausse des importations de brut", ont relevé les experts de Commerzbank.

"Ces chiffres pèsent sur les prix du WTI", ont-ils observé.

En effet, une grande partie du marché anticipait à l'inverse une baisse de ces stocks, qui ont atteint début mai leur plus haut niveau en au moins 31 ans, lorsque le département de l'Energie a commencé à publier ses relevés hebdomadaires.

Les analystes interrogés par l'agence Dow Jones Newswires estiment ainsi que les chiffres officiels des stocks américains de brut devraient avoir baissé de 600.000 barils.

Les stocks d'essence devraient pour leur part avoir baissé de 100.000 barils, tandis que les réserves de produits distillés pourraient s'être étoffées de 700.000 barils. Ces chiffres sont particulièrement scrutés alors qu'approche l'été, saison traditionnellement marquée par de grands déplacements en automobile.

Tous les regards étaient également tournés mercredi vers Washington, où le patron de la Fed devait s'exprimer dans la matinée devant une commission du Congrès américain, avant la publication en deuxième partie de séance des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de l'institution début mai.

Outre ces minutes, "le discours de M. Bernanke signifie tout l'or du monde pour ce marché: il pourrait le faire bondir ou le faire décrocher", a commenté Phil Flynn, de Price Futures Group.

De nombreux investisseurs anticipaient que les propos du chef de la Fed fassent allusion à un éventuel ralentissement ou une fin de ses mesures exceptionnelles de soutien à l'économie américaine.

Or ce concours financier énorme stimule les achats d'actifs risqués, comme les matières premières et le brut, et tout coup de frein risquerait d'annoncer une baisse d'appétit des courtiers pour ce type d'investissement.

fah



(AWP / 22.05.2013 15h40)


Commenter Le brut ouvre en baisse à New York, prudent avant les stocks et la Fed


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 17 novembre 2017 à 20:59

Le pétrole, rassuré sur l'Opep, termine en nette hausse

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette hausse vendredi, porté par des propos rassurants du ministère saoudien de l'Energie sur...

vendredi 17 novembre 2017 à 18:11

Le pétrole dopé par l'optimisme du ministre saoudien de l'En…

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens après des propos rassurants du ministre saoudien de l'Energie alors que...

vendredi 17 novembre 2017 à 15:21

Le pétrole ouvre en hausse à New York, le marché rassuré par…

New York: Le pétrole new-yorkais montait à l'ouverture vendredi, des propos du ministère saoudien de l'Energie rassurant les marchés sur la possibilité...

vendredi 17 novembre 2017 à 12:22

Le pétrole remonte, le soutien saoudien à l'accord sur la pr…

Londres: Les prix du pétrole étaient galvanisés vendredi en cours d'échanges européens par le ministre saoudien de l'Energie, qui a réaffirmé le...

vendredi 17 novembre 2017 à 09:24

Le pétrolier Rosneft, vecteur de la politique étrangère russ…

Moscou: De la Chine au Venezuela en passant par l'Irak, les affaires du pétrolier semi-public russe Rosneft ne sont jamais loin des...

vendredi 17 novembre 2017 à 06:48

Les cours du pétrole divergent en Asie

Singapour: Les cours du pétrole divergeaient vendredi en Asie dans un marché qui se demande si la forte production américaine ne va...

jeudi 16 novembre 2017 à 23:23

TransCanada: fuite de pétrole sur l'oléoduc Keystone aux USA

Montréal: L'opérateur canadien TransCanada a annoncé jeudi la fermeture provisoire de son oléoduc Keystone entre le Canada et les Etats-Unis en raison...

jeudi 16 novembre 2017 à 20:58

Se tournant de nouveau vers l'Opep, le pétrole recule à New …

NYC/Cours de clôture: Le pétrole new-yorkais s'est légèrement replié jeudi, les investisseurs se demandant si l'accord engageant l'Organisation des pays exportateurs de...

jeudi 16 novembre 2017 à 18:09

Le pétrole recule, la production américaine inquiète toujour…

Londres: Les cours du pétrole reculaient jeudi en fin d'échanges européens alors que la hausse des réserves américaines a renforcé le pessimisme...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite