Menu
RSS

Le brut finit en nette baisse, miné par les prévisions de l'AIE

prix-du-petrole (reprise de la veille)</p(reprise de la veille):

(reprise de la veille)


New York - Les cours du brut ont fini en nette baisse mardi à New York, fragilisés par des prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) selon lesquelles l'exploitation du pétrole non conventionnel en Amérique du nord va créer une "onde de choc" sur le marché pétrolier mondial.

Le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin a lâché 96 cents à 94,21 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour même échéance a fini à 102,60 dollars, en recul de 22 cents sur l'Intercontinental Exchange (ICE).

Les cours du brut, qui ont glissé sous la barre des 95 dollars le baril dès l'ouverture à New York, ont accentué leur recul en cours de séance, dans un marché hanté par l'abondance d'or noir dans le monde, notamment sur le continent nord-américain.

"Les prix du brut n'ont pas réussi à se relever après leur faiblesse initiale" en dépit de la nette avancée des indices de Wall Street vers de nouveaux records, "et cela a déclenché un mouvement de ventes techniques qui ont accentué leur baisse", a expliqué Dave Bouckhout, de TD Securities.

Le ton baissier du marché s'était affirmé dès le début de la séance new-yorkaise après la sortie d'un rapport de l'AIE, qui a prévu d'ici 2018 un accroissement de l'offre pétrolière mondiale, emmené par l'Amérique du Nord, qui devrait dépasser l'augmentation de la demande.

"Le niveau de croissance de l'offre dans les pays hors Opep, et particulièrement en Amérique du Nord, a été sous-estimé" jusque-là, a noté M. Bouckhout, ce qui a provoqué un fort tassement des prix après la sortie du rapport.

Si la capacité de production de pétrole brut planétaire doit augmenter de 8,3 millions de barils par jour (mbj) entre 2012 et 2018 pour atteindre 103 mbj, la demande devrait augmenter de 6,9 mbj, à 96,68 mbj. Et cette croissance doit provenir pour 6 mbj de pays hors Opep, et parmi ceux-ci, pour 3,9 mbj de l'Amérique du Nord.

L'explosion de l'offre en Amérique du Nord se doit à l'essor de l'extraction de pétrole de schiste dans le Nord des Etats-Unis, dans le Dakota du Nord notamment, et des sables bitumineux dans l'Ouest canadien.

"L'Amérique du Nord a déclenché une onde de choc qui se répercute dans le monde entier", a commenté la patronne de l'AIE Maria van der Hoeven.

Les réserves de pétrole brut aux États-Unis, premier consommateur mondial, sont montées début mai à un niveau record depuis 1982, date à laquelle a commencé la publication de statistiques hebdomadaires.

"Et l'on s'attend à ce que ces stocks fassent état d'une nouvelle progression" mercredi, a anticipé Andy Lipow, de Lipow Oil Associates en référence à la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Énergie (DoE).

"Il est peu probable de voir les cours du pétrole enregistrer des gains importants sur les prochaines jours", ont souligné les experts de Commerzbank.

Enfin, sur le front de la demande, "des statistiques publiées en Chine montrent un fort recul de l'activité des raffineries du pays, sur fond de période de maintenance" en avril, ce qui a renforcé les craintes sur la demande du géant asiatique, le deuxième consommateur de brut de la planète, a relevé quant à lui Andrey Kryuchenkov, analyste de VTB Capital.

rp



(AWP / 15.05.2013 06h21)


Commenter Le brut finit en nette baisse, miné par les prévisions de l'AIE

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 24 mai 2017 à 10:36

Dong Energy vend son pétrole et son gaz au suisse Ineos

Stockholm: Le producteur danois d'énergie Dong a annoncé mercredi la vente de ses activités de production de pétrole et de gaz au...

mercredi 24 mai 2017 à 06:20

Le pétrole poursuit sa hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole continuaient de grimper en Asie mercredi sous l'effet d'informations sur les stocks de brut américain et des...

mardi 23 mai 2017 à 21:30

Trump veut réduire de moitié les réserves stratégiques de pé…

New York: La Maison Blanche a fait part mardi dans son projet de budget de son intention de réduire de moitié les...

mardi 23 mai 2017 à 20:54

Le pétrole termine en légère hausse, attentisme sur l'Opep

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en légère hausse mardi, les investisseurs se montrant attentistes à deux jours d'une...

mardi 23 mai 2017 à 18:12

Le pétrole monte un peu dans un marché hésitant avant l'Opep

Londres: Les cours du pétrole montaient un peu mardi en fin d'échanges européens, sur un marché hésitant à deux jours d'une réunion...

mardi 23 mai 2017 à 16:51

Pétrole: l'Opep vise à prolonger son accord de neuf mois, se…

Vienne: L'Opep et ses partenaires, toujours en quête d'une remontée durable des cours du brut, vont chercher à reconduire leurs limitations de...

mardi 23 mai 2017 à 15:20

Le pétrole hésitant à New York, l'Opep scrutée

New York: Les cours du pétrole évoluaient proche de l'équilibre mardi à New York peu après l'ouverture, les investisseurs hésitant au gré...

mardi 23 mai 2017 à 12:51

Le pétrole baisse un peu, prudence en attendant l'Opep

Londres: Les prix du pétrole baissaient un peu mardi en cours d'échanges européens, dans un marché reprenant son souffle après des sommets...

mardi 23 mai 2017 à 09:05

Noyée dans le schiste américain, l'Opep s'apprête à renouvel…

Londres: L'Opep et ses partenaires pourraient renouveler leurs limitations de production de pétrole au moins jusqu'à la fin 2017 lors de réunions...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite

En août 2016, léger rebond du prix du pétrole

Le mardi 20 septembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En août 2016, le prix du pétrole en euros se redresse légèrement (+1,0 % après -5,6 %).À 41,2 € en moyenne par baril, le Brent se rapproche de son niveau d'il y a un an (42,2 €). Le prix du pétrole se redresse légèrement En août, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) se redresse modérément (+1,0 % après -5,6 %), retrouvant la tendance haussière qu'il suivait entre février et juin. Ce rebond est plus marqué en dollars (+2,4 % après -7,0 %), l'euro s'étant légèrement apprécié au cours...

Lire la suite

L'Economie pétrolière illustrée

Le lundi 29 août 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

Découvrez en images quelques points clés de l'économie pétrolière en 2016. Des chiffres et graphiques impressionnants liés au commerce du pétrole ainsi que sa nécessité dans nos économies modernes. Consultez l'état du paysage économique pétrolier international résumé en 25 points :      La production de pétrole dans le monde      La demande mondiale      Top 5 des pays producteurs      Exportation mondiale du pétrole brut      Top 5 des exportateurs de pétrole      Importation du pétrole brut dans le monde      Top 5 des importateurs de pétrole brut      Pays au plus faible taux d'importation de pétrole      Réserves mondiales de pétrole     Les 5 plus grandes réserves de pétrole par...

Lire la suite