Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York, fragilisé par l'abondance de l'offre

prix-du-petrole New York New York : Les cours du brut ont ouvert en baisse mardi à New York, fragilisés par des prévisions de l'Agence internationale de l'énergie (AIE) selon lesquelles l'exploitation du pétrole non conventionnel en Amérique du nord va créer une "onde de choc" sur le marché pétrolier mondial.

Vers 13H20 GMT/15h20 HEC, le baril de "light sweet crude" (WTI) pour livraison en juin perdait 29 cents à 94,88 dollars, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex).

Les cours du brut glissaient sous la barre des 95 dollars le baril sur la place new-yorkaise dans un marché traversé par des inquiétudes croissantes sur l'abondance d'or noir dans le monde, notamment sur le continent nord-américain.

L'accroissement de l'offre pétrolière mondiale menée par l'Amérique du nord doit en effet devenir supérieure à l'augmentation de la demande, a prévu l'AIE, qui défend les grands pays consommateurs d'énergie, dans un rapport semestriel sur l'évolution du marché pétrolier publié mardi.

"Cela renforce l'idée que l'offre aux Etats-Unis et au Canada va continuer à progresser", et à exercer une pression sur les prix, a noté Andy Lipow, de Lipow Oil Associates.

Si la capacité de production de pétrole brut planétaire doit augmenter de 8,3 millions de barils par jour (mbj) entre 2012 et 2018 pour atteindre 103 mbj, la demande devrait augmenter de 6,9 mbj, à 96,68 mbj. Et cette croissance doit provenir pour 6 mbj de pays hors Opep, et parmi ceux-ci, pour 3,9 mbj de l'Amérique du Nord.

L'explosion de l'offre aux Etats-Unis et au Canada se doit à l'essor de l'extraction de pétrole de schiste aux Etats-Unis et des sables bitumineux dans l'Ouest canadien.

"L'Amérique du Nord a déclenché une onde de choc qui se répercute dans le monde entier", a commenté la patronne de l'AIE Maria van der Hoeven.

Les réserves de pétrole brut aux États-Unis, premier consommateur mondial, sont montées début mai à un niveau record depuis 1982, date à laquelle a commencé la publication de statistiques hebdomadaires.

"Et l'on s'attend à ce que ces stocks fassent état d'une nouvelle progression" mercredi, a anticipé M. Lipow en référence à la publication des chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Énergie (DoE).

"Il est peu probable de voir les cours du pétrole enregistrer des gains importants sur les prochaines jours", ont souligné les experts de Commerzbank.

rp



(AWP / 14.05.2013 15h47)


Commenter Le brut recule à New York, fragilisé par l'abondance de l'offre


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 21 août 2017 à 10:11

Rosneft finalise son implantation stratégique en Inde

Moscou: Le pétrolier public russe Rosneft a annoncé lundi avoir finalisé la reprise avec ses partenaires de l'indien Essar Oil, une opération...

lundi 21 août 2017 à 10:10

L'Angola, pays pétrolier plongé dans une sévère crise économ…

Luanda: L'Angola, qui vote mercredi pour des élections générales, est un pays riche d'immenses réserves pétrolières, mais peine encore à en faire...

vendredi 18 août 2017 à 21:36

Le pétrole termine la semaine sur une très bonne note

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé vendredi sur une bonne note une semaine marquée par une hausse de la...

vendredi 18 août 2017 à 18:14

Le pétrole remonte dans un marché prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient vendredi en fin d'échanges européens, dans un marché hésitant, après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 17:31

Pétrole: Pdvsa (public) paie les intérêts de sa dette

Caracas: La compagnie pétrolière publique vénézuélienne PDVSA a démenti vendredi les rumeurs d'un possible défaut de paiement, dans un contexte de profonde...

vendredi 18 août 2017 à 15:30

Le pétrole ouvre en petite hausse à New York à la fin d'une …

New York: Les cours du pétrole new-yorkais ont ouvert en très légère hausse vendredi, à la fin d'une semaine de baisse au...

vendredi 18 août 2017 à 12:34

Le pétrole stable avant une nouvelle réunion de l'Opep

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient vendredi en cours d'échanges européens, le marché hésitant après des données américaines contrastées et avant...

vendredi 18 août 2017 à 06:27

Le pétrole recule légèrement en Asie

séoul: Les cours du pétrole reculaient légèrement en Asie vendredi, les investisseurs ignorant la baisse des stocks de brut américain pour privilégier...

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite