Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule à New York malgré les combats en Libye

prix-du-petroleNew York : Les prix du pétrole se sont repliés mercredi à New York, sous l'effet d'une hausse des stocks de brut aux Etats-Unis, tandis qu'ils ont bondi à Londres face à l'intensification des combats en Libye, notamment autour du port pétrolier de Ras Lanouf.

 


Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 104,38 dollars, en baisse de 64 cents par rapport à la veille.

En hausse en matinée, ils sont passés dans le rouge après la publication des statistiques hebdomadaires sur les stocks pétroliers des Etats-Unis. Ces chiffres ont montré une augmentation plus forte que prévu (+2,5 millions de barils) des réserves de brut aux Etats-Unis.

Surtout, au terminal de Cushing (Oklahoma, Sud), déjà au bord de la saturation, les réserves ont atteint un nouveau niveau record, à plus de 40 millions de barils.

Il s'agit du principal centre de stockage des Etats-Unis, où est conservé le WTI, le brut pompé dans l'ouest du Texas qui sert de référence sur le marché new-yorkais.

"Si (ces stocks) continuent d'augmenter à ce rythme, on pourrait observer des difficultés importantes avec les livraisons du brut", a prévenu Nic Brown, de Natixis.

L'augmentation de l'offre d'or noir à Cushing "a contribué à affaiblir les cours du WTI", a estimé Tom Bentz, de BNP Paribas.

A Londres, "le Brent évolue de son côté en réaction aux événements au Moyen-Orient, et il est plus sensible aux pertes de brut en provenance de Libye", qui alimente surtout le marché européen, a-t-il poursuivi.

Le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a gagné 2,88 dollars à 115,94 dollars.

Les forces de Mouammar Kadhafi bombardent des positions dans l'Est de la Libye et combattent les insurgés à l'Ouest.

Le marché est resté concentré sur le port pétrolier de Ras Lanouf, à l'Est de Tripoli, où selon l'opposition des raids aériens de l'armée ont touché mercredi plusieurs installations pétrolières.

Un journaliste de l'AFP a observé des flammes hautes de plusieurs centaines de mètres dans le ciel au-dessus de la raffinerie As-Sidra à environ 5 km à l'ouest de Ras Lanouf. Un témoin a indiqué qu'un oléoduc avait été touché.

"Le Brent est plus représentatif de la situation au Moyen-Orient que le WTI", a commenté Rich Ilczyszyn, de la maison de courtage Lind-Waldock.

Par ailleurs, "le marché aura du mal à vraiment baisser avant vendredi, la +journée de colère+ en Arabie Saoudite", premier pays producteur au sein de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), a-t-il ajouté.

Selon Choukri Ghanem, le président de la Compagnie pétrolière nationale de Libye, le pays ne produit plus que 500'000 barils de pétrole par jour, contre 1,6 million avant le début de la révolte, à la mi-février.

Le ministre algérien de l'Energie et des Mines Youcef Yousfi, dont le pays est membre de l'Opep, a malgré tout affirmé qu'il n'y avait "pas de pénurie" d'or noir sur le marché.

Alors que le régime du colonel Kadhafi accentue la pression sur la rébellion, "la question qui commence à se poser, c'est de savoir si une consolidation du gouvernement se traduirait par un retour rapide du pétrole libyen", ont relevé les analystes de Barclays Capital.

"Pour nous, la réponse est probablement non, un retour sur le marché mondial serait difficile, et peut-être lent", ont-ils poursuivi.

rp

(AWP/10 mars 2011 06h21)

Commenter Le brut recule à New York malgré les combats en Libye


Les dernières actualités des prix du pétrole

lundi 25 septembre 2017 à 12:40

Le pétrole monte encore, l'Opep pourrait prolonger son accor…

Londres: Les prix du pétrole montaient lundi en cours d'échanges européens, les analystes se satisfaisant du ton optimiste adopté par des responsables...

lundi 25 septembre 2017 à 12:16

Kurdistan irakien: assécher les revenus du pétrole dépend de…

Bagdad: L'arrêt des transactions pétrolières avec le Kurdistan irakien, demandé par Bagdad comme mesure de rétorsion à la tenue lundi du référendum...

lundi 25 septembre 2017 à 10:32

L'Opep va discuter de la prolongation des réductions de prod…

Abou Dhabi (Emirats arabes unis): L'Opep discutera en novembre de la prolongation des réductions de production qui ont stimulé les prix et...

lundi 25 septembre 2017 à 05:23

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole reculaient lundi en Asie après une réunion de l'Opep qui s'est terminée sans engagement tangible sur une...

dimanche 24 septembre 2017 à 20:50

Kurdistan: Bagdad demande aux pays de ne traiter qu'avec lui…

Bagdad: Le gouvernement irakien a demandé dimanche à tous les pays de ne traiter qu'avec lui pour les transactions pétrolières après la...

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite