Menu
RSS
A+ A A-

Le brut plonge de 2 dollars, pénalisé par l'envolée du dollar

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole plongeaient vendredi en fin d'échanges européens, perdant plus de deux dollars dans un marché plombé par un vif renchérissement du dollar, par un regain d'inquiétudes sur la demande de brut et par l'abondance endémique de l'offre mondiale d'or noir.

Vers 16H00 GMT (18H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 102,42 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 2,05 dollars par rapport à la clôture de jeudi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance perdait 2,14 dollars à 94,25 dollars.

"Les investisseurs se sont précipités pour provoquer une envolée du dollar" face à l'euro et au yen, dans la foulée des chiffres encourageants de la veille sur l'emploi aux Etats-Unis, et, pâtissant de ce billet vert renforcé, "les prix des matières premières ont chuté de concert, le pétrole subissant les plus fortes pertes", soulignait Nicholas Dale-Lace, analyste du courtier CMC Markets.

De fait, la forte appréciation de la monnaie américaine rendait bien moins attractifs les achats de brut, libellés en dollars, pour les investisseurs détenteurs d'autres devises.

De plus, "l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a exprimé ses inquiétudes sur les perspectives de la demande énergétique en Europe et en Chine (deuxième pays consommateur de brut, ndlr), ce qui a aussi contribué à pénaliser les cours du baril", poursuivait M. Dale-Lace.

Inquiet de la dégradation de la conjoncture économique et de l'aggravation de la crise en zone euro (sur fond de chômage record), le cartel a indiqué dans son rapport mensuel qu'il tablait désormais sur une demande mondiale de 89,66 millions de barils par jour (mbj) cette année, légèrement en-dessous de sa précédente estimation.

Dans le même temps, l'organisation a fait état d'une hausse sensible de la production totale de brut de ses Etats membres à 30,46 mbj en avril, à son plus haut niveau en cinq mois, avec une nette progression de l'offre de l'Arabie saoudite (premier exportateur d'or noir et chef de file de l'organisation).

Et selon le cabinet Oil Movements, qui recense les mouvements de tankers dans le monde, les acheminements de pétrole par mer en provenance des pays de l'Opep devraient grimper de 290.000 barils par jour au cours de la période de quatre semaines débutée le 27 avril.

Cette hausse de l'offre du cartel intervient en dépit d'une chute temporaire des cours du Brent sous 100 dollars le baril mi-avril - qui aurait pu inciter les pays de l'Opep à réduire leur production pour faire remonter les prix -, et ces chiffres étaient de nature à raviver les inquiétudes des investisseurs sur la surabondance de l'offre mondiale d'or noir, dont témoignaient également l'état des stocks américains.

A cet égard, les opérateurs continuaient de digérer le rapport hebdomadaire du Département américain de l'Énergie (DoE) publié mercredi: "malgré la hausse moins importante que prévue des stocks de brut (dans le pays), ces derniers atteignent tout de même leur plus haut niveau depuis 31 ans", rappelaient les experts de Saxo Banque.

Ce gonflement continu des stocks américains "pèse sur la tendance du marché et ne rassure toujours pas les investisseurs sur la situation de la demande", alors que les indicateurs économiques aux États-Unis restent encore très contrastés, commentaient-ils.

cha



(AWP / 10.05.2013 18h56)


Commenter Le brut plonge de 2 dollars, pénalisé par l'envolée du dollar


Les dernières actualités des prix du pétrole

vendredi 22 septembre 2017 à 21:00

Sans surprise du côté de l'Opep, le pétrole termine en hauss…

NYC/Cours de clôture: Le prix du baril de pétrole coté à New York a légèrement progressé vendredi après une réunion de l'Organisation...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:39

Exploration de pétrole en Guyane, Alexandre se félicite, les…

Paris: Le président de la collectivité territoriale de Guyane (CTG) Rodolphe Alexandre s'est félicité vendredi dans un communiqué de la prolongation jeudi...

vendredi 22 septembre 2017 à 18:05

Le pétrole tente de se reprendre, peu surpris par l'Opep

Londres: Les prix du pétrole tentaient timidement de relever la tête vendredi en fin d'échanges européens, après une réunion encourageante des pays...

vendredi 22 septembre 2017 à 16:44

Total: accord avec Chevron pour explorer dans le Golfe du Me…

Paris: Le groupe pétrolier et gazier français Total a annoncé vendredi avoir signé un accord avec l'américain Chevron pour explorer en eau...

vendredi 22 septembre 2017 à 15:22

Le pétrole, scrutant une réunion de l'Opep, ouvre en baisse …

New York: Les cours du pétrole coté à New York reculaient à l'ouverture vendredi alors que l'Organisation des pays exportateurs de pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 13:46

Pétrole: Moscou favorable à la poursuite de l'entente avec l…

Vienne: Le ministre russe de l'Energie Alexandre Novak s'est dit favorable à la poursuite d'une action "concertée" avec l'Opep sur le pétrole...

vendredi 22 septembre 2017 à 12:25

Le pétrole stable sur fond de consultations à l'Opep

Londres: Les prix du pétrole étaient peu ou prou stables vendredi en cours d'échanges européens, les investisseurs attendant des indices en provenance...

vendredi 22 septembre 2017 à 08:25

Le pétrole à la hausse en Asie avant l'Opep

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse, vendredi en Asie, les investisseurs attendant une rencontre entre des représentants de...

jeudi 21 septembre 2017 à 21:21

Le pétrole termine en baisse à New York avant une réunion de…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a fini en légère baisse jeudi à la veille d'une rencontre...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite