Menu
RSS
A+ A A-

Opep

prix-du-petrole Vienne Vienne : L'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a maintenu sa prévision de demande mondiale de brut en 2013, portée notamment par la Chine, selon son rapport mensuel publié vendredi.

Le cartel, qui pompe environ 35% du pétrole mondial, table sur une demande de 89,66 millions de barils par jour (mbj) cette année, très légèrement en-dessous de la précédente estimation d'avril (89,67 mbj). L'estimation pour 2012 a été revu à la hausse à 88,87 mbj contre 88,83 mbj précédemment.

La hausse de la demande de brut de 0,80 mbj en 2013 par rapport à 2012 sera essentiellement portée par les pays non membres de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) et notamment la Chine (+0,36 mbj).

Le cartel a toutefois noté en mars une hausse moins marquée de la demande chinoise en brut, en raison d'un ralentissement de l'activité économique.

La situation économique au sein de la zone euro constitue le principal facteur d'inquiétude pour l'Opep, avec notamment les reculs de vente de voitures enregistrés en Allemagne et en France.

INQUIÉTUDES POUR L'EUROPE

"La demande européenne de brut s'est une nouvelle fois contractée sur un an en mars", a précisé l'Opep. "Cette contraction n'a pas seulement touchée les pays au centre des inquiétudes de la crise de la dette comme l'Espagne, l'Italie, le Portugal ou la Grèce, mais également au Royaume-Uni et en France", a ajouté le cartel.

La demande de brut en Europe devrait ainsi baisser de 0,28 mbj en 2013, contre une contraction de 0,55 mbj en 2012. L'Opep table toujours sur une contraction du PIB au sein de la zone euro de 0,5% en 2013, après une contraction de 0,6% en 2012.

L'Iran continue de ressentir les effets des sanctions imposées par la communauté internationale (notamment un embargo européen sur le pétrole) en raison de son programme nucléaire controversé.

Selon des sources secondaires de l'Opep, la République islamique, qui produisait 3,63 mbj en 2011, a vu sa production baisser à 2,97 mbj en 2012. En avril, le pays ne fournissait que 2,70 mbj, relégué au 5e rang des producteurs de l'Opep, alors qu'il était encore en 2e position en 2011 derrière l'Arabie Saoudite.

cha



(AWP / 10.05.2013 14h00)


Commenter Opep


Les dernières actualités des prix du pétrole

jeudi 17 août 2017 à 21:27

Le pétrole termine en hausse, hésitant entre stocks et produ…

NYC/Cours de clôture: Les cours du pétrole ont terminé en hausse jeudi, à l'issue d'une séance hésitante au cours de laquelle les...

jeudi 17 août 2017 à 18:12

Le pétrole rebondit, le marché reste prudent

Londres: Les cours du pétrole remontaient jeudi en fin d'échanges européens dans un marché incertain après des données contrastées sur les réserves...

jeudi 17 août 2017 à 15:27

Le pétrole ouvre en légère baisse à New York, plombé par la …

New York: Les cours du pétrole ont ouvert en légère baisse jeudi à New York, restant timorés au lendemain de l'annonce d'une...

jeudi 17 août 2017 à 12:22

Le pétrole stable mais affaibli par la production américaine

Londres: Les prix du pétrole se stabilisaient jeudi en cours d'échanges européens, affaiblis par la publication des données sur les réserves américaines...

jeudi 17 août 2017 à 06:13

Le pétrole rebondit en Asie

Singapour: Les cours du pétrole rebondissaient jeudi en Asie sous l'effet d'achats à bon compte après le net recul de la veille.

mercredi 16 août 2017 à 21:31

Le pétrole termine en nette baisse à New York et à Londres

NYC/Cours de clôture: Le pétrole a terminé en nette baisse mercredi à New York, plombé par la hausse hebdomadaire de la production...

mercredi 16 août 2017 à 18:14

Le pétrole recule, les stocks américains déçoivent

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu mercredi en fin d'échanges européens après des données sur les réserves américaines contrastées, avec...

mercredi 16 août 2017 à 16:55

USA: baisse bien plus marquée que prévu des stocks de brut

New York: Les stocks de pétrole brut ont enregistré une baisse bien plus marquée que prévu la semaine dernière aux Etats-Unis, selon...

mercredi 16 août 2017 à 16:01

Le pétrole monte légèrement à New York, optimisme sur les st…

New York: Les cours du pétrole montaient légèrement peu après l'ouverture mercredi à New York, aidés par l'optimisme du marché sur une...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite