Menu
RSS
A+ A A-

Le brut se replie, l'excédent d'offre de brut pèse toujours

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole se repliaient vendredi en cours d'échanges européens, s'inscrivant en nette baisse après s'être stabilisés la veille, dans un marché toujours hanté par la surabondance d'or noir aux États-Unis et pénalisé par la vigoureuse remontée du dollar face à l'euro et au yen.

Vers 10H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 103,98 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 49 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 68 cents à 95,71 dollars.

Les cours du baril avaient terminé jeudi dans une marge étroite autour de l'équilibre, cédant 23 cents à New York et grignotant 13 cents à Londres: ils avaient évolué en net repli en cours de séance avant d'effacer tout ou partie de leurs pertes dans un marché cependant dominé par la prudence.

"Les indicateurs économiques publiés jeudi aux États-Unis se sont avérés meilleurs qu'attendu, avec une baisse des inscriptions hebdomadaires au chômage à leur plus bas niveau depuis début 2008", de quoi rassurer sur la reprise économique du pays, premier consommateur mondial de brut, notaient les experts de Commerzbank.

"Mais dans le même temps, l'offre de pétrole sur le marché (mondial) reste ample", une surabondance d'or noir qui renforçait vendredi la pression sur les prix, ajoutaient-ils, soulignant que le rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), attendu vendredi, devrait être à cet égard très surveillé par le marché.

De nombreux analystes s'attendent en effet à que ce rapport fasse état d'une progression en avril de la production de brut des États membres du cartel, y compris de la part de l'Arabie saoudite (premier exportateur d'or noir et chef de file de l'organisation) -- et ce en dépit d'une chute temporaire des cours du Brent sous 100 dollars le baril qui aurait pu inciter les pays producteurs à réduire leur offre pour faire remonter le marché.

Selon le cabinet Oil Movements, qui recense les mouvements de tankers dans le monde, les acheminements de pétrole par mer en provenance des pays de l'Opep devraient grimper de 290'000 barils par jour au cours de la période de quatre semaines débutée le 27 avril.

De plus, les opérateurs continuaient de digérer les chiffres hebdomadaires du Département américain de l'Énergie (DoE) publiés mercredi: "malgré la hausse moins importante que prévue des stocks de brut (dans le pays), ces derniers atteignent tout de même leur plus haut niveau depuis 31 ans", rappelaient les experts de Saxo Banque.

Ce gonflement continu des stocks américains "pèse sur la tendance du marché et ne rassure toujours pas les investisseurs sur la situation de la demande", alors que se sont multipliés ces dernières semaines des indicateurs mitigés aux États-Unis, commentaient-ils.

"La baisse des cours peut également s'expliquer par la remontée du dollar", ajoutait-on chez Saxo Banque. Revigoré par les statistiques américaines encourageantes de jeudi, le dollar s'est nettement apprécié face à l'euro et a franchi la barre des 100 yens pour la première fois depuis 2009.

Or, ce renforcement du billet vert contribue à rendre moins attractifs les achats de brut pour les investisseurs détenteurs d'autres devises.

rp



(AWP / 10.05.2013 12h31)


Commenter Le brut se replie, l'excédent d'offre de brut pèse toujours


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 20 septembre 2017 à 07:36

Le pétrole à la hausse en Asie

Singapour: Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi en Asie, sur l'espoir que les réserves américaines de brut augmentent...

mardi 19 septembre 2017 à 20:55

Le pétrole se heurte encore à New York au seuil des 50 dolla…

NYC/Cours de clôture: Le baril de pétrole coté à New York a de nouveau buté mardi sur la barre des 50 dollars...

mardi 19 septembre 2017 à 18:08

Le pétrole baisse un peu en attendant les stocks américains

Londres: Les cours du pétrole repartaient en petite baisse mardi en fin d'échanges européens, mais continuaient de n'osciller que faiblement autour de...

mardi 19 septembre 2017 à 15:43

Libye: blocage d'un oléoduc qui achemine du carburant à Trip…

Tripoli: Un groupe armé a fermé lundi un oléoduc qui approvisionne en essence la capitale libyenne, causant une pénurie de carburant et...

mardi 19 septembre 2017 à 15:37

Le pétrole ouvre en hausse à New York, au-dessus de 50 dolla…

New York: Le prix du baril de pétrole coté à New York progressait légèrement à l'ouverture mardi, juste au-dessus du seuil des...

mardi 19 septembre 2017 à 12:42

Le pétrole monte un peu dans un marché sans élan

Londres: Les prix du pétrole montait un peu mardi en cours d'échanges européens, mais le marché restait dans l'ensemble sans grande direction...

mardi 19 septembre 2017 à 06:53

Le pétrole mitigé en Asie

Singapour: Les cours du pétrole évoluaient dans des marges étroites mardi en Asie dans l'attente du rapport sur le niveau des stocks...

lundi 18 septembre 2017 à 21:02

Le pétrole bute à nouveau à New York sur la barre des 50 dol…

NYC/Cours de clôture: Le prix du pétrole coté à New York a terminé en légère hausse lundi, butant sur le seuil symbolique...

lundi 18 septembre 2017 à 18:13

Le pétrole baisse un peu après la hausse de la semaine derni…

Londres: Les cours du pétrole baissaient un peu lundi en fin d'échanges européens, souffrant de quelques prises de bénéfices après les sommets...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite

En octobre 2016, le prix du pétrole augmente à nouveau nettement

Le mercredi 16 novembre 2016 - Comprendre l'industrie pétrolière

En octobre 2016, le prix du pétrole en euros augmente vivement (+9,6 % après +0,1 %) pour s'établir à 45,1 € en moyenne par baril. Le prix du Brent est plus élevé qu'un an auparavant (+5,4 %). Le prix du pétrole augmente nettement En octobre, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros augmente nettement (+9,6 % après +0,1 %), à la suite de l'annonce par l'OPEP d'un possible accord de réduction de la production. En dollars, la hausse du prix du baril est légèrement moins marquée (+7,7...

Lire la suite