Menu
RSS
A+ A A-

Le brut recule, le marché renoue avec la prudence

prix-du-petrole Londres Londres : Les prix du pétrole reculaient légèrement jeudi en cours d'échanges européens, dans un marché renouant avec la prudence après avoir salué la veille des indicateurs encourageants en Chine et en Allemagne ainsi qu'une hausse bien moins forte qu'attendu des stocks américains de brut.

Vers 10H30 GMT (12H30 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juin valait 103,90 dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cédait 31 cents à 96,31 dollars.

Le Brent poursuivait le léger repli entamé la veille, tandis que le WTI essuyait quelques prises de bénéfices après sa progression sensible de mercredi, dans un marché empreint de prudence face aux interrogations persistantes sur la demande pétrolière alors que l'offre mondiale d'or noir reste abondante.

Mercredi, le marché avait été aidé par "de bons chiffres sur les importations chinoises de brut (qui ont grimpé de 3,7% sur un an en avril, ndlr) et une augmentation plus forte qu'attendu de la production industrielle allemande (en hausse de 1,2% sur un mois en mars), couplés à une bonne tenue des marchés boursiers", observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

Cela a donné "un prétexte pour revigorer les marchés du pétrole", en rassurant quelque peu sur les perspectives de la demande mondiale après des rafales de statistiques économiques moroses de par le monde, mais "l'attention des opérateurs se tourne désormais vers l'abondance de l'offre de brut" qui ne cesse de gonfler aux États-Unis, ajoutait-il.

Le Département américain de l'Énergie (DoE) a fait état mercredi d'une progression de 200'000 barils des stocks de brut aux États-Unis lors de la semaine achevée le 3 mai, mais très en-deçà de la hausse huit fois plus forte, 1,7 million de barils, attendue par les analystes.

De plus, "les stocks de brut à Cushing (Oklahoma, sud), principal terminal pétrolier du pays, ont reculé, ce qui a provoqué un soulagement et une hausse sensible du WTI" mercredi, soulignait Jonathan Sudaria, analyste de Capital Spreads.

Alors que Cushing abrite le brut texan servant de référence à la place new-yorkaise, l'engorgement de ces réserves, montées récemment à des sommets historiques, avait pesé ces derniers mois sur le WTI.

Grâce à ses gains de mercredi, le WTI a réduit à moins de 8 dollars l'écart avec le Brent londonien, autre prix de référence -- la plus faible différence depuis janvier 2011.

Cependant, l'ensemble des stocks de brut américains s'est tout de même hissé la semaine dernière à un nouveau record depuis 1982, lorsque le DoE a commencé à publier des données hebdomadaires -- ce qui n'était pas de nature à rassurer durablement un marché tétanisé ces dernières semaines par la surabondance d'or noir aux États-Unis, alimentant les craintes sur la demande du pays, premier consommateur mondial de brut.

rp



(AWP / 09.05.2013 13h01)


Commenter Le brut recule, le marché renoue avec la prudence


Les dernières actualités des prix du pétrole

mercredi 22 novembre 2017 à 15:31

Le pétrole avance, anticipant une baisse des réserves de bru…

New York: Le pétrole new-yorkais a ouvert la séance en hausse mercredi, poussé par la perspective d'une baisse des réserves hebdomadaires de...

mercredi 22 novembre 2017 à 12:18

Le pétrole monte, les réserves de brut des états-Unis auraie…

Londres: Les prix du pétrole montaient mercredi en cours d'échanges européens alors que la fédération américaine professionnelle de l'API a estimé que...

mercredi 22 novembre 2017 à 06:22

Le pétrole grimpe en Asie

Singapour: Le pétrole était orienté à la hausse, mercredi matin, dopé par des estimations d'une nette baisse des réserves américaines de brut...

mardi 21 novembre 2017 à 21:08

Le pétrole profite de propos favorables à un accord de l'Ope…

NYC/Cours de clôture: Le pétrole coté à New York et à Londres a terminé en hausse mardi, profitant de signaux optimistes sur...

mardi 21 novembre 2017 à 18:19

Le pétrole stable, prudence des marchés avant la réunion de …

Londres: Les cours du pétrole se stabilisaient mardi en fin d'échanges européens alors que les investisseurs restaient prudents à une dizaine de...

mardi 21 novembre 2017 à 18:11

Pétrole/corruption: six dirigeants de la filiale américaine …

Caracas: Les autorités vénézuéliennes ont arrêté le président et cinq vice-présidents de Citgo, la filiale américaine du groupe pétrolier vénézuélien PDVSA, pour...

mardi 21 novembre 2017 à 15:29

Le pétrole en hausse à New York, saluant des commentaires ir…

New York: Le pétrole new-yorkais évoluait en hausse mardi peu après l'ouverture, les investisseurs saluant des commentaires rassurants quant à l'éventuelle prolongation...

mardi 21 novembre 2017 à 12:16

Le pétrole remonte, le marché hésite avant Thanksgiving

Londres: Les prix du pétrole remontaient mardi en cours d'échanges européens dans un marché peu actif alors que les échanges seront interrompus...

mardi 21 novembre 2017 à 10:59

Fin des hydrocarbures: pas d'accord entre députés et sénateu…

Paris: Pas d'accord: les députés et les sénateurs ont échoué mardi à trouver une version commune du projet de loi sur la...

Les analyses des Prix du pétrole les plus récentes

En septembre 2017, le prix du pétrole augmente de nouveau

Le jeudi 19 octobre 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En septembre 2017, le prix du pétrole en euros augmente de nouveau (+5,9 % après +3,0 %). Les prix en euros des autres matières premières importées ralentissent (+0,2 % après +2,6 %). . Le prix du pétrole augmente de nouveau En septembre 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros poursuit son redressement (+5,9 % après +3,0 % en aôut), à 46,1 € en moyenne par baril. En dollars, la hausse est un peu plus marquée (+6,9 % après +5,6 %). Cours du pétrole septembre 2017 (Brent)

Lire la suite

En juin 2017, le prix du pétrole baisse de nouveau

Le lundi 24 juillet 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En juin 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-8,8 % après -7,1 %). Les prix en euros des autres matières premières importées continuent de baisser pour le quatrième mois consécutif (−4,3 % après −4,3 %). Le prix du pétrole baisse de nouveau En juin 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros baisse de nouveau nettement (−8,8 % après −7,1 %). Il s'établit à 42 € en moyenne par baril, son niveau le plus bas depuis octobre 2016. En dollars, la baisse est moins...

Lire la suite

En mai 2017, le prix du pétrole se replie à nouveau

Le lundi 26 juin 2017 - Comprendre l'industrie pétrolière

En mai 2017, le prix du pétrole en euros se replie (-7,1 % après +1,9 %). Les prix en euros des autres matières premières importées baissent pour le troisième mois consécutif (-4,3 % après -3,4 %), notamment ceux des matières industrielles (-6,0 % après -3,6 %). Le prix du pétrole se replie à nouveau En mai 2017, le prix du baril de pétrole de la mer du Nord (Brent) en euros se replie à nouveau (-7,1 % après +1,9 %). Il s'établit à 46 € en moyenne par baril, un cours plus élevé qu'en...

Lire la suite